Les dispositifs corporels sur la scène contemporaine traitant de l’irreprésentable

par Jungweon Mok

Thèse de doctorat en Arts du spectacle

Sous la direction de Christiane Page.

Soutenue le 08-12-2017

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Arts : Pratiques et Poétiques (laboratoire) .

Le président du jury était Joseph Danan.

Le jury était composé de Laetitia Jodeau-Belle, Leila Adham, Louis Dieuzayde.

Les rapporteurs étaient Joseph Danan, Emmanuelle Garnier.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet les dispositifs corporels sur la scène contemporaine traitant de l’irreprésentable. En effet, parmi les artistes contemporains, nombreux sont ceux qui reconnaissent que la représentation théâtrale ne peut saisir le réel de son objet, parce que ce réel est comme un traumatisme qui ne peut être réduit à la langue, ni traduit par elle. Cette notion esthétique de l’irreprésentable, qui recouvre un large champ d’expériences et de pratiques artistiques, sera donc étudiée ici à partir d’événements traumatiques. L’hypothèse essentielle est que l’irreprésentable en tant que traumatisme se rapporte intimement au corps. Renonçant à l’ambition de représenter l’irreprésentable, certains artistes créent et disposent divers dispositifs représentatifs qui s’avèrent corporels. Ils souhaitent que ceux-ci puissent toucher le corps des spectateurs et enclenchent une irruption du réel, pour que chaque spectateur puisse rencontrer son propre réel irreprésentable. La thèse vise d’abord à éclaircir les concepts cruciaux – l’irreprésentable, le dispositif (contrôle foucaldien et pulsion lyotardienne), le théâtre contemporain, le dispositif représentatif et artistique – puis à analyser le travail de trois metteurs en scène – Kim Hyuntak, Romeo Castellucci, Angélica Liddell – en interrogeant, pour chacun, le thème de l’irreprésentable, les dispositifs corporels qu’il conçoit, et sa manière d’interpeller des spectateurs

  • Titre traduit

    The bodily dispositifs in the contemporary theatre performance on the unrepresentable


  • Résumé

    This dissertation examines the bodily “dispositifs” in the contemporary theatre performances that explore the concept of the “unrepresentable”. Many contemporary artists acknowledge that theatrical representation cannot grasp the Real of its object, because the Real is, as Lacan has argued, equivalent to the trauma that cannot be reduced to, or translated into, language. Therefore, this study considers the aesthetic notion of the unrepresentable, which encompasses a wide range of artistic experiences and practices, from the position of trauma. The central assumption is that the unrepresentable as trauma is intimately related to the body. Renouncing the ambition to represent the unrepresentable, some artists create and place various representative dispositifs that are corporeal in nature. Through the use of such dispositifs, they attempt to touch the bodies of the spectators and trigger an irruption of the Real, so that each spectator can meet one's own Real. This thesis begins by clarifying the crucial concepts—the unrepresentable, the dispositif (Foucault’s control and Lyotard’s drive), the contemporary theater, the representative and artistic dispositif—and proceeds to analyze the works of three directors—Kim Hyuntak, Romeo Castellucci, Angelica Liddell—by investigating the theme of the unrepresentable, the bodily dispositifs that they have conceived, and their ways of affecting spectators.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Les dispositifs corporels sur la scène contemporaine traitant de l'irreprésentable


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Les dispositifs corporels sur la scène contemporaine traitant de l'irreprésentable
  • Détails : 1 vol. (354 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 342-354
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.