Le développement socioaffectif des jeunes porteurs de Trisomie 21 : les représentations d'attachement et leur impact sur la relation parent-enfant

par Emeline Piquet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Gaïd Le Maner-Idrissi et de Yvonnick Noël.

Soutenue le 01-06-2017

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (laboratoire) .

Le président du jury était Véronique Rouyer.

Le jury était composé de Blaise Pierrehumbert.

Les rapporteurs étaient Bruno Dauvier, Fabienne Lemétayer.


  • Résumé

    Cette étude se propose de créer un outil de mesure de l'attachement, sur la base d'une complétion d'histoires à partir d'un support photographique : le CHEAP (Complétions d'Histoires pour Évaluation de l'Attachement avec Photos). Ce test, adapté aux personnes porteuses de déficience intellectuelle, requiert peu de capacités d'abstraction et sa durée de passation est courte. Un modèle de réponse à l'item (PCM ; Wright & Masters, 1982) a de plus permis d'obtenir une procédure de cotation simple d'utilisation et rapide. Cet instrument possède également de bonnes propriétés sychométriques. Dans un deuxième temps, le CHEAP a permis de conclure que les adolescents porteurs de Trisomie 21(N=26) et les enfants contrôles (N=27) présenteraient des représentations d'attachement moins sécures que les adolescents témoins (N=64). Par ailleurs, l'étude a permis de mettre en évidence que les adolescents porteurs de T21 ontdavantage de difficultés aux épreuves d'efficience intellectuelle et de vocabulaire et que le nombre de comportements difficiles rapporté par leurs parents est plus élevé que pour les autres groupes (N=96 pour les mères, N=61 pour les pères, pour les trois groupes réunis). En revanche leurs parents ressentent autant d'émotions positives envers leurenfant que ceux des autres groupes, ne sont pas plus stressés que les parents d'adolescents contrôles et présentent les mêmes patterns d'attachement que dans les autres groupes. Ensuite, une analyse de la covariance a montré qu'un des facteurs impliqué dans l'insécurité d'attachement est l'efficience intellectuelle. D'autre part, plus la séparation d'avec les parents à la naissance a été longue, plus grande est la sécurité d'attachement, ce qui témoigne d'une certaine forme de résilience. Finalement, le Reaction to Diagnosis Interview (Marvin & Pianta, 1996) a été utilisé pour la première fois en français lors d'entretiens avec les parents des adolescents porteurs de Trisomie 21, suite à quoi des pistes concernant l'annonce du diagnostic ont été proposées.

  • Titre traduit

    The socioaffectif development young carriers of Trisomy 21 : the representations of attachment and their impact on the parent-child relationship


  • Résumé

    This study aims at creating a new tool for assessment of attachment based on a story completion task and photographs: the CHEAP (story completion for assessment of attachment with photos). This test is designed for people with intellectual disabilities, as it requires few abstraction abilities and little time. A simple and fast scoring procedure was made available with the help of an item response theory model (PCM; Wright & Masters, 1982). This instrument also showed goodpsychometric properties. As a second step, using the CHEAP led to the conclusion that teenagers living with Down dyndrome (N=26) and children from the control group (N=27) were more at risk of having insecure representations of attachment than control adolescents (N=64). This study also demonstrated that teenagers with Down Syndrome had more difficulties when they were taking intellectual ability and vocabulary tests and that the number of challenging behaviours reported by their parents was higher than in other groups (N=96 for mothers, N=61 fathers, for three groups altogether). On the other hand, their parents have as mamy positive feelings towards their children as parents of other groups, show the same level of stress as parents of control adolescents, and have the same patterns of attachment as parents from othergroups. Next, a covariance analysis was conducted: having an intellectual disability is one of the factors implicated in insecurity of attachment. Furthermore, the longer children were separated from their parents after birth, the more secure theyare later, which could be a proof of a certain resiliency. Finally, the Reaction to Diagnosis Interview (Marvin & Pianta, 1996) was proposed for the first time in the French language to parents of teenagers with Down Syndrome. This offered suggestions for possible improvements regarding announcement of the diagnosis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Le développement socioaffectif des jeunes porteurs de Trisomie 21 : les représentations d'attachement et leur impact sur la relation parent-enfant


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Le développement socioaffectif des jeunes porteurs de Trisomie 21 : les représentations d'attachement et leur impact sur la relation parent-enfant
  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 203. 165 réf. bibliogr. Index des tableaux, des illustrations. Annexes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.