Démarches d’apprentissage et de professionnalisation d’acteurs : quêtes artistiques et identitaires

par Flore Augereau

Thèse de doctorat en Etudes théâtrales

Sous la direction de Christiane Page.

Soutenue le 12-01-2017

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Arts : Pratiques et Poétiques (laboratoire) .

Le président du jury était Joseph Delaplace.

Le jury était composé de Brigitte Donaty-Prost.

Les rapporteurs étaient Françoise Bréant, Marcia Strazzacappa Hernandez.


  • Résumé

    Cette thèse analyse les parcours des acteurs depuis la naissance de leur vocation jusqu’à leurs débuts professionnels, à partir de l’étude de leurs propres discours (récits autobiographiques, journaux personnels, correspondances, entretiens). La profession théâtrale est, depuis son apparition au XVe siècle, l’objet de considérations sociales ambivalentes pesant sur la décision de devenir acteur : longtemps accusé de moeurs dissolues mais acclamé par le public, le comédien est, par l’exercice professionnel d’une activité singulière, appelé à la fois à se marginaliser et à rejoindre une élite. S’il revendique, dès le XVIIIe siècle, une démarche désintéressée dans le but de réhabiliter sa fonction, l’apparition du metteur en scène comme protagoniste de l’entreprise théâtrale au tournant du XXe siècle, va imposer un idéal artistique commun à tous les membres de la troupe, derrière lequel doivent souvent s’effacer les motivations personnelles. À cette période, le Conservatoire d’Art Dramatique, seule école existante, est accusé d’inciter les élèves au cabotinage, aussi cet idéal devient-il un enjeu pour de nouvelles formations d’acteurs. Au sein des écoles et troupes d’avant-garde, l’élève-comédien est confronté à la démarche artistique et éthique de celui qui, à ses yeux, devient un maître. Puis, au cours du siècle, une très large offre de formation apparaît : des écoles supérieures aux espaces alternatifs d’expérimentation (théâtre étudiant, troupes semi-professionnelles), le parcours initiatique est aujourd’hui jalonné de confrontations avec des enseignants et metteurs en scènes différents. Si la démarche d’apprentissage et de création du jeune acteur implique qu’il accorde sa confiance à ces derniers et adhère aux expériences qu’ils lui proposent, elle doit également consister, à terme, à rompre avec eux afin d’emprunter le chemin de l’autonomie artistique.

  • Titre traduit

    Artistic and identity search as part of the learning and professionalization of actors


  • Résumé

    This thesis analyzes the path of actors from the moment their vocation started until their first steps as professional actors, on the basis of their own words (autobiographical stories, personal journal, letters, interviews). Since its appearance in the 15th century, acting as a profession has been subject to ambivalent social interests when it comes to deciding to become an actor. The actor used to be highly touted by the audience despite his being considered as a person of loose values. By choosing an unusual professional path, the actor inevitably needs to marginalize himself and to join an elite. Starting from the 18th century, the actor would claim his choice to be selfless to restore the image of this occupation. But the appearance of the director within the theatrical organization during the 20th century would impose an artistic ideal which needed to be common to all members of the theater company, who thus had to put their personal motivations aside. At the time, the only school in this area, the Academy of Dramatic Arts, was accused of inciting its students to showing off. This ideal thus became a concern for the next generations of schools and trainings. Within avant-garde schools and companies, when learning how to be a professional actor, the student faced the artistic and ethical approach of the person he saw as his teacher. Later on, various schools and trainings appeared: with higher schools or alternative experimental areas (student theater, semi-professional companies), the student now has to deal with several teachers and directors throughout his learning path, who all have their own approach. On the one hand, the teaching approach and the creation process of the young actor implies that he trusts these teachers and directors and accepts to take part to the experiences they offer him. But on a longer term, he/she should also learn to put those aside in order to reach his/her artistic emancipation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.