Activer la présence sensible des choses

par Vincent Escalle

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Ivan Toulouse.

Soutenue le 27-01-2017

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) .

Le président du jury était Christophe Viart.

Les rapporteurs étaient Gisèle Grammare, Jean-François Robic.


  • Résumé

    Cette thèse se présente comme une traversée de ma pratique artistique. A travers l’étude de divers objets hétéroclites, comme les arbres et le bois, les miroirs et le verre, des « choses » qui pour des raisons contingentes sont apparues au cours de mes expériences comme des su-jets dignes d’intérêt, elle se propose de mettre en évidence une manière de penser les objets dans leur singularité. J’essaye de faire échoir la vision familière que nous portons sur eux, pour montrer une « histoire blanche ». C’est par exemple : Fissurer la surface pour montrer la matière, continuer à creuser pour constituer une faille dans nos systèmes de représenta-tions, c’est créer des travaux où ce que nous voyons et percevons ouvre sur ce que nous ne pouvons voir et percevoir. C’est trouver les procédés plastiques qui puissent montrer les in-connus de ces matériaux et phénomènes, c’est chercher des moyens poétiques pour faire émerger la puissance de ces objets uniques. Pour ce faire, cette thèse s’est construite par des allers-retours incessants entre pratique et théorie, trouvant son inspiration dans l’analyse de techniques industrielles et artisanales de confection d’objets : sylviculture, scierie, menuiserie, miroiterie. Elle s’est également consti-tuée par la comparaison de travaux et réflexions d’artistes de la seconde partie du XXe siècle, comme Giuseppe Penone pour les arbres et le bois, et Roberts Smithson pour les miroirs et le verre. Enfin, elle articule mes travaux avec la notion d’Index, développée par le philosophe Charles Sanders Peirce.

  • Titre traduit

    Activate the sensitive presence of things


  • Résumé

    This doctoral thesis is a journey throughout my artistic practice. It will be driven by the study of dissimilar objects, such as a tree or wood ; a mirror or glass. These « objects » emer-ged spontaneously during my experiments and proved themselves worthy of interest. From this, I will carry out a new mindset on « objects », focusing especially on their singularity. I will attempt to overturn the familiar vision we normally exert on them, to exhibit a «white history ». This may occur, for instance, by breaking the surface, exposing the material or by delving deeper into it. These kinds of gestures establish a breach in the usual idioms of re-presentation. It creates a showcase where what we see and get opens also on what we cannot see and cannot get. All this leads to the importance of finding the Artistic processes capable of showing the unbeknownst of these materials and phenomenon to us. It all comes back to the research of a poetic sense that makes the puissance emerge from these unique objects. For this purpose, the thesis’s construction will move back and forth between Praxis and theory. Its inspiration in found in the analysis of industrial and craftsmanship techniques as much as in the fabricating of objects ; sylviculture, saw milling, carpentry and mirror manu-facture. Once again we shall alternate in between the works and reflections of artists of the second half of the 20th century, such as Giuseppe Penone for trees and wood, and Roberts Smithson for mirrors and glass. Finally, the thesis articulates my personal work by use of the Index notion, brought out by the philosopher Charles Sanders Peirce.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 à Rennes

Activer la présence sensible des choses


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Activer la présence sensible des choses
  • Détails : 1 vol. (284 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-280. 67 réf. bibliogr. Index nominem. Table des illustrations
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.