Pronunciation and disfluency modeling for expressive speech synthesis

par Raheel Qader

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Gwénolé Lecorvé et de Pascale Sébillot.

  • Titre traduit

    Modélisation de la prononciation et des disfluences pour la synthèse de la parole expressive


  • Résumé

    Dans la première partie de cette thèse, nous présentons une nouvelle méthode de production de variantes de prononciations qui adapte des prononciations standards, c'est-à-dire issues d'un dictionnaire, à un style spontané. Cette méthode utilise une vaste gamme d'informations linguistiques, articulatoires et acoustiques, ainsi qu'un cadre probabiliste d'apprentissage automatique, à savoir les champs aléatoires conditionnels (CAC) et les modèles de langage. Nos expériences poussées sur le corpus Buckeye démontrent l'efficacité de l'approche à travers des évaluations objectives et perceptives. Des tests d'écoutes sur de la parole synthétisée montrent que les prononciations adaptées sont jugées plus spontanées que les prononciations standards, et même que celle réalisées par les locuteurs du corpus étudié. Par ailleurs, nous montrons que notre méthode peut être étendue à d'autres tâches d'adaptation, par exemple pour résoudre des problèmes d'incohérences entre les différentes séquences de phonèmes manipulées par un système de synthèse. La seconde partie de la thèse explore une nouvelle approche de production automatique de disfluences dans les énoncés en entrée d'un système de synthèse de la parole. L'approche proposée offre l'avantage de considérer plusieurs types de disfluences, à savoir des pauses, des répétitions et des révisions. Pour cela, nous présentons une formalisation novatrice du processus de production de disfluences à travers un mécanisme de composition de ces disfluences. Nous présentons une première implémentation de notre processus, elle aussi fondée sur des CAC et des modèles de langage, puis conduisons des évaluations objectives et perceptives. Celles-ci nous permettent de conclure à la bonne fonctionnalité de notre proposition et d'en discuter les pistes principales d'amélioration.


  • Résumé

    In numerous domains, the usage of synthetic speech is conditioned upon the ability of speech synthesis systems to generate natural and expressive speech. In this frame, we address the problem of expressivity in TTS by incorporating two phenomena with a high impact on speech: pronunciation variants and speech disfluencies. In the first part of this thesis, we present a new pronunciation variant generation method which works by adapting standard i.e., dictionary-based, pronunciations to a spontaneous style. Its strength and originality lie in exploiting a wide range of linguistic, articulatory and acoustic features and to use a probabilistic machine learning framework, namely conditional random fields (CRFs) and language models. Extensive experiments on the Buckeye corpus demonstrate the effectiveness of this approach through objective and subjective evaluations. Listening tests on synthetic speech show that adapted pronunciations are judged as more spontaneous than standard ones, as well as those realized by real speakers. Furthermore, we show that the method can be extended to other adaptation tasks, for instance, to solve the problem of inconsistency between phoneme sequences handled in TTS systems. The second part of this thesis explores a novel approach to automatic generation of speech disfluencies for TTS. Speech disfluencies are one of the most pervasive phenomena in spontaneous speech, therefore being able to automatically generate them is crucial to have more expressive synthetic speech. The proposed approach provides the advantage of generating several types of disfluencies: pauses, repetitions and revisions. To achieve this task, we formalize the problem as a theoretical process, where transformation functions are iteratively composed. We present a first implementation of the proposed process using CRFs and language models, before conducting objective and perceptual evaluations. These experiments lead to the conclusion that our proposition is effective to generate disfluencies, and highlights perspectives for future improvements.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.