Production et transmission des données de suivi des patients atteints de maladies chroniques dans un contexte de télémédecine et intégration dans un système d'information pour l'aide à la décision

par Philippe Finet

Thèse de doctorat en Traitement du signal et télécommunications

Sous la direction de Régine Le Bouquin Jeannès et de Olivier Dameron.

Soutenue le 15-12-2017

à Rennes 1 , dans le cadre de Mathématiques et STIC , en partenariat avec Université Bretagne Loire (ComuE) et de Laboratoire Traitement du Signal et de l'Image (laboratoire) .


  • Résumé

    Le vieillissement de la population s'accompagne de l'augmentation du nombre de patients souffrant de maladies chroniques. Ceci entraîne une augmentation du nombre de visites et d'examens à l'hôpital. La télémédecine peut apporter un bénéfice tant en matière de qualité et de sécurité des soins qu'en matière de réduction des dépenses de santé. Elle apparaît comme une piste prometteuse, mais encore insuffisamment déployée. Nous avons déterminé les pathologies chroniques les plus fréquentes compatibles avec la télémédecine, à savoir l'insuffisance cardiaque, le diabète, l'insuffisance respiratoire et l'insuffisance rénale. Cette étude a mis en exergue la présence d'un ensemble de comorbidités associées à ces quatre pathologies et montré la nécessité d'une prise en charge globale du patient. Un état de l'art des différentes expériences de télémédecine dans le monde pour ces maladies a mis en évidence que les différentes applications proposées sont partiellement redondantes et ne sont pas interopérables entre elles. Ainsi, les patients peuvent réaliser deux fois la même mesure pour le même examen médical, mais pour deux pathologies différentes. Ces deux problèmes peuvent induire des développements redondants pour chaque application de télémédecine, des risques de diminution de l'efficience des applications de télémédecine lors de leur déploiement, ainsi que des risques d'aggravation de la santé du patient dès lors que l'action d'un professionnel de santé sur une pathologie peut avoir des répercussions sur une autre pathologie. Par ailleurs, cette étude a fait apparaître les besoins communs à ces pathologies. Nos travaux ont donc consisté à développer une architecture générique permettant à différentes applications de télémédecine spécifiques à une pathologie chronique de partager un plateau technique commun. L'originalité de ce travail porte d'une part sur l'étude des normes et des standards de communication nécessaires à l'interopérabilité de l'infrastructure envisagée, et d'autre part sur une modélisation des données relatives aux signes vitaux analysés et à leur contexte. En effet, ces dernières contiennent toutes les informations pouvant influer sur l'interprétation des résultats, telles que la date et l'horaire de la mesure réalisée, la nature de la donnée acquise et les caractéristiques des capteurs utilisés. Pour valider notre modèle d'application de télésurveillance des maladies chroniques, nous avons réalisé deux expérimentations. La première, menée en collaboration avec la société AZNetwork, a consisté à mettre en œuvre une plate-forme digitale de recueil et d'archivage des données médicales pour les seniors dans le cadre du projet Silver@Home. La seconde expérimentation réalisée en partenariat avec le réseau de soins TELAP sur le projet Domoplaies a permis d'étendre notre modèle à un système d'échanges d'information médicale entre les professionnels de santé. Ces travaux constituent une proposition de modèle d'application de télémédecine qui est non seulement conforme au Cadre d'Interopérabilité des Systèmes d'Information de Santé (CI-SIS) de l'Agence des Systèmes d'Information Partagés de Santé (ASIP Santé), mais qui constitue une proposition d'extension de ce dernier à l'acquisition des données au domicile du patient.

  • Titre traduit

    Production and transmission of chronic disease patients monitoring data in a context of telemedicine and integration into an information system for decision support


  • Résumé

    The current trend in aging population leads to an increasing number of chronic diseases cases and consequently, to an increase of the number of medical examinations and hospital stays. Telemedicine system can contribute to both increase or maintain care quality and safety, as well as to reduce costs. In spite of this potential, telemedicine deployment is currently limited. We identified the most frequent chronic diseases consistent with telemedicine, namely heart failure, diabetes, respiratory failure and kidney failure. This study highlighted a number of comorbidities associated to these four diseases, reflecting the need for overall patient care. A state of the art report on worldwide Telemedicine experiments for the four chronic diseases showed that the current applications are partially redundant and hardly interoperable. Thus, the same measure can be performed twice for the same medical examination, but for two different diseases. These two problems can induce redundant developments, a risk of a decreased efficiency of a telemedicine application during its deployment, as well as risks of making the patient health worse when the intervention of a healthcare professional can have an impact on another chronic disease. Furthermore, this study revealed common requirements for these chronic diseases and their specific features. We developed a generic architecture that allows different telemedicine applications associated with specific diseases to share a common technical platform. The original aspects of this work are first, a study of communication standards to achieve an interoperable system, and, on the other hand second, a health data model for the patient's vital signs. This model contains all the necessary information to interpret the results, such as the date and time of the measurement, the acquired data format and the sensor characteristics. To validate our telemedicine application model, we conducted two experiments. The first one was a collaboration with AZNetwork company. It consisted in the development of a digital platform to collect and archive seniors' data in the context of the Silver@Home project. The second experiment was a partnership with the TELAP network on the Domoplaies project. It allowed us to extend our telemedicine model to a medical data exchange system among healthcare providers. This led us to propose a telemedicine application model, which is not only in conformity with the Health Information Systems Interoperability Framework (HIS-IF) of the "Agence des Systèmes d'Information Partagés de Santé" (ASIP Santé), but also constitutes a proposed extension of this framework to the patient's home.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.