Towards federated social infrastructures for plug-based decentralized social networks

par Resmi Ariyattu

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de François Taïani.

  • Titre traduit

    Vers des infrastructures sociales fédérées pour des réseaux sociaux décentralisés à base d'ordinateurs contraints


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous abordons deux problèmes soulevés par les systèmes distribués décentralisés - le placement de réseaux logiques de façon compatible avec le réseau physique sous-jacent et la construction de cohortes d'éditeurs pour dans les systèmes d'édition collaborative. Bien que les réseaux logiques (overlay networks) été largement étudiés, la plupart des systèmes existant ne prennent pas ou prennent mal en compte la topologie du réseau physique sous-jacent, alors que la performance de ces systèmes dépend dans une grande mesure de la manière dont leur topologie logique exploite la localité présente dans le réseau physique sur lequel ils s'exécutent. Pour résoudre ce problème, nous proposons dans cette thèse Fluidify, un mécanisme décentralisé pour le déploiement d'un réseau logique sur une infrastructure physique qui cherche à maximiser la localité du déploiement. Fluidify utilise une stratégie double qui exploite à la fois les liaisons logiques d'un réseau applicatif et la topologie physique de son réseau sous-jacent pour aligner progressivement l'une avec l'autre. Le protocole résultant est générique, efficace, évolutif et peut améliorer considérablement les performances de l'ensemble. La deuxième question que nous abordons traite des plates-formes d'édition collaborative. Ces plates-formes permettent à plusieurs utilisateurs distants de contribuer simultanément au même document. Seuls un nombre limité d'utilisateurs simultanés peuvent être pris en charge par les éditeurs actuellement déployés. Un certain nombre de solutions pair-à-pair ont donc été proposées pour supprimer cette limitation et permettre à un grand nombre d'utilisateurs de collaborer sur un même document sans aucune coordination centrale. Ces plates-formes supposent cependant que tous les utilisateurs d'un système éditent le même jeu de document, ce qui est peu vraisemblable. Pour ouvrir la voie à des systèmes plus flexibles, nous présentons, Filament, un protocole décentralisé de construction de cohorte adapté aux besoins des grands éditeurs collaboratifs. Filament élimine la nécessité de toute table de hachage distribuée (DHT) intermédiaire et permet aux utilisateurs travaillant sur le même document de se retrouver d'une manière rapide, efficace et robuste en générant un champ de routage adaptatif autour d'eux-mêmes. L'architecture de Filament repose sur un ensemble de réseaux logiques auto-organisées qui exploitent les similarités entre jeux de documents édités par les utilisateurs. Le protocole résultant est efficace, évolutif et fournit des propriétés bénéfiques d'équilibrage de charge sur les pairs impliqués.


  • Résumé

    In this thesis, we address two issues in the area of decentralized distributed systems: network-aware overlays and collaborative editing. Even though network overlays have been extensively studied, most solutions either ignores the underlying physical network topology, or uses mechanisms that are specific to a given platform or applications. This is problematic, as the performance of an overlay network strongly depends on the way its logical topology exploits the underlying physical network. To address this problem, we propose Fluidify, a decentralized mechanism for deploying an overlay network on top of a physical infrastructure while maximizing network locality. Fluidify uses a dual strategy that exploits both the logical links of an overlay and the physical topology of its underlying network to progressively align one with the other. The resulting protocol is generic, efficient, scalable and can substantially improve network overheads and latency in overlay based systems. The second issue that we address focuses on collaborative editing platforms. Distributed collaborative editors allow several remote users to contribute concurrently to the same document. Only a limited number of concurrent users can be supported by the currently deployed editors. A number of peer-to-peer solutions have therefore been proposed to remove this limitation and allow a large number of users to work collaboratively. These decentralized solution assume however that all users are editing the same set of documents, which is unlikely to be the case. To open the path towards more flexible decentralized collaborative editors, we present Filament, a decentralized cohort-construction protocol adapted to the needs of large-scale collaborative editors. Filament eliminates the need for any intermediate DHT, and allows nodes editing the same document to find each other in a rapid, efficient and robust manner by generating an adaptive routing field around themselves. Filament's architecture hinges around a set of collaborating self-organizing overlays that utilizes the semantic relations between peers. The resulting protocol is efficient, scalable and provides beneficial load-balancing properties over the involved peers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.