La bifurcation des cadres vers l'activité de coach : un processus de subjectivation microémancipatoire.

par Fabien Moreau

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christophe Vignon et de David Alis.

Soutenue le 27-10-2017

à Rennes 1 en cotutelle avec l'Université de Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et sciences de gestion (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (ComuE) , Centre de recherche en économie et management (Rennes ; Caen) (laboratoire) et de Centre de recherche en économie et management / CREM (laboratoire) .

Le jury était composé de Pascale Christine Auger, Christophe Baret, Martine Brasseur.

Les rapporteurs étaient Éric Pezet, Alain Roger.


  • Résumé

    En difficulté dans un système économique et managérial qui ne leur convient plus, certains cadres choisissent de quitter leur organisation pour devenir coach. Par-delà la normativité des transitions de carrière en sciences de gestion, nous montrons qu’il s’agit d’une bifurcation. Au sein du courant des Critical Management Studies et à partir d’une perspective foucaldienne du pouvoir, nous interprétons la bifurcation comme un processus de saturation lié aux effets de subjectivation de la gouvernementalité managériale. La bifurcation constitue une distanciation critique, notamment chez les jeunes managers et les managers à mi-vie, et amorce une microémancipation vers et par le coaching, via une réappropriation subjective de techniques de souci de soi. Cette recherche est basée sur un protocole de Grounded Theory et sur la méthode des récits de vie. L’attitude analytique mobilise des énoncés phénoménologiques, une thématisation a posteriori et une analyse critique de discours. Notre modèle théorique repose sur une population de 25 cadres devenus coachs et met en évidence un processus générique qui s’exprime différemment selon l’âge lors de la transition, selon le vécu de l’expérience professionnelle, le sexe ou encore le poste avant la transition (manager, consultant).

  • Titre traduit

    The turning point of executives turned coach : a microemancipatory subjectivation process


  • Résumé

    Some executives, facing an economical and managerial system that doesn’t suit them anymore, chose to leave their position in a structure to become coaches. Beyond the managerial norms of career change, we explain that it is a turning point. This change of career, within the Critical Management Studies movement, and with a Foucauldian power perspective, is interpreted here as them reaching saturation point, due to the effects of subjectivation related to managerial governmentality. Those former executives, especially young and middle-aged managers, find themselves gaining a critical detachment. Furthermore, we notice a phenomenon of microemancipation through being coached … in the training of becoming a coach, by reappropriating the techniques of the care of the self. This research process involves Grounded Theory and life narratives. Firstly, we worked on phenomenological texts, then on an a posteriori coding by themes, and finally on a critical discourse analysis. Our resulting theoretical framework is anchored on a population of 25 former executives who have become coaches. It underlines a generic process with differences related to criteria such as gender, age when the career change happens, previous professional experience and position (manager or consultant).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.