Pseudo-Scylax : édition, traduction et commentaire

par Sergio Brillante

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Didier Marcotte.

Soutenue le 17-11-2017

à Reims en cotutelle avec l'Università degli Studi di Bari Aldo Moro (Bari, Italie) , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CRIMEL) Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Lenfant.

Le jury était composé de Didier Marcotte, Pasquale Massimo Pinto, Francesco Prontera, Denis Rousset.

Les rapporteurs étaient Rosa Otranto.


  • Résumé

    La présente thèse de doctorat offre une nouvelle édition critique, traduite et commentée, du Périple de Pseudo-Scylax (hormis la description du Pont-Euxin). L’œuvre, un périple des côtes méditerranéennes, est transmise par un manuscrit du XIIIe siècle (Paris, BNF, Suppl. gr. 443) et par deux apographes de la Renaissance (München, BSB, gr. 566 e Vaticano, BAV, Pal. gr. 142) qui indiquent comme auteur Scylax de Caryanda, un personnage ayant vécu sous le règne de Darius I (522-486). Cependant différents indices ne permettent pas d’étayer telle datation et, après une longue querelle, les savants partagent aujourd’hui en général l’idée que le 338 av. J.-C. doit plutôt être indiqué comme le terminus post quem. En continuité avec ces études, notre thèse, articulée en trois parties principales (introduction, édition du texte avec traduction et commentaire), a pour but d’offrir une analyse attentive de l’œuvre afin d’apprécier à sa juste valeur le seul périple complet de la Méditerranée que l’antiquité nous ait transmis. La première partie, avec fonction d’introduction, vise à encadrer l’œuvre dans son contexte historico-politique et littéraire. Font suite à l’introduction un long chapitre sur l’histoire du texte, l’édition critique et une traduction du Périple. Enfin, la troisième et dernière partie est occupée par un commentaire dans lequel sont discutés des éléments textuels et historiques qui mettent bien en lumière l’importance et l’actualité de cette œuvre dans la civilisation occidentale.

  • Titre traduit

    Pseudo-Skylax : text, translation and commentary


  • Résumé

    This doctoral thesis offers a new edition, accompanied by a translation and a commentary, of the Periplous of Pseudo-Skylax (with the exception of the description of Black Sea). The text, a periplous of the Mediterranean, survives in a codex unicus (Paris, BNF, Suppl. gr. 443) and in two apographs (München, BSB, gr. 566 e Vaticano, BAV, Pal. gr. 142), that indicates Skylax of Caryanda as his author, a man who lived at the time of Darius I (522-486). However, several textual evidences have demonstrated that the identification of date and author would not be plausible and after a century-long debate, today the critics generally agree that 338 BC should be seen as the terminus post quem. Agreeing with the conclusion of these studies, this thesis, organized in three major sections (introduction, edition with translation, commentary), offers a systematic analysis of the work and aims to value the only and complete ancient periplous of the Mediterranean as the true and sole example of the genre of the time. The introduction aims to put the works in his own historical, political and literary context. Then, after the introduction and a long chapter on the history of the transmission of the works, the critical edition and the translation of the Periplous follow. The third and last section furnishes a rich commentary and analyse the textual and historical aspects of the work in order to show his value and his relevance for the western tradition.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.