Biodiversité anguillicole en milieu tropical insulaire (Tahiti) face aux aménagements hydroélectriques

par Herehia Helme

Thèse de doctorat en Océanologie biologique et environnement marin

Sous la direction de Serge Planes.

Le président du jury était Marc Taquet.

Le jury était composé de Serge Planes, Marc Taquet, Pierre Labrosse, Jean-Yves Meyer, René Galzin, Pierre Sasal, Yann Wolff.

Les rapporteurs étaient Philippe Keith, Pierre Labrosse.


  • Résumé

    Cette thèse en recherches fondamentale et appliquée a pour modèle biologique l’anguille d’eau douce qui a toujours fasciné le monde de la recherche par son cycle de vie unique et tous ses mystères non encore résolus pour certains. Dans le monde, 19 espèces d’anguilles existent dont certaines en déclins dans les zones tempérées ce qui peut justifier l’amplification des recherches sous les tropiques. En Polynésie française, cet animal mystérieux est sacré ; les légendes polynésiennes associent les anguilles à la création de la vie. Trois espèces y sont présentes : l’anguille marbrée « Anguilla marmorata », l’anguille de montagne « Anguilla megastoma » et l’anguille de vase « Anguilla obscura ». Elles n’ont pas la même distribution spatiale où la première s’adapte à n’importe quel milieu, la deuxième remonte les rivières jusqu’en haute vallée à plusieurs centaines de mètres d’altitude, tandis que la dernière reste en basse vallée préférant les eaux stagnantes. Grâce aux nombreuses rivières présentes sur Tahiti, cette île principale de Polynésie est en pleine transition énergétique et privilégie maintenant les énergies renouvelables ; particulièrement l’hydroélectricité. Cependant, les aménagements hydroélectriques connus pour provoquer des problèmes de continuité écologique de la biodiversité dulçaquicole, notamment pour les anguilles, vont nous intéresser dans ce travail de thèse en bourse Cifre. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette thèse, dans la plus grande vallée de Tahiti, la Papenoo. Deux problématiques y sont étudiées : le recrutement des civelles et l’étude de la population adulte. Nos résultats sur les trois années de suivi de l’arrivée des juvéniles d’anguilles dans l’embouchure de la Papenoo révèlent un recrutement saisonnier des civelles de Novembre à Mars avec deux pics en Décembre et Janvier. Plus de 80% des civelles sont des Anguilla marmorata. Concernant les populations adultes, nous observons : 1/ plus de 90% de la population sont également de l’espèce Anguilla marmorata, 2/ les anguilles adultes présentent un gradient de densité de l’aval vers l’amont et 3/ le problème de continuité biologique ne vient pas des barrages ou captages en eux-mêmes, mais proviendrait des canaux de fuite en sortie de centrale où nous observons une sur-attractivité pour les anguiles. Cette étude s’est révélée très importante dans l’avancement théorique de nos connaissances biologiques et écologique sur l’anguille, dans l’appropriation par l’industriel de bonnes pratiques et par une solide communication sur la coexistence possible entre gestion et développement.

  • Titre traduit

    Anguillicol biodiversity in island tropical environment (Tahiti) in front of hydroelectric developments


  • Résumé

    This thesis in fundamental and applied research has for biological model the freshwater eel which has always fascinated the world of the research by its unique cycle of life and all its mysteries not solved for some. Worldwide, 19 species of eels exist, some of which are declining in temperate zones, which may justify the increase in research in the tropics. In French Polynesia, this mysterious animal is sacred; the Polynesian legends associate the eels with the creation of life. Three species are present: the marbled eel "Anguilla marmorata", the mountain eel "Anguilla megastoma" and the eel "Anguilla obscura". They do not have the same spatial distribution where the former adapts to any medium, the second goes up the rivers to the upper valley at several hundred meters of altitude, while the latter remains in the lower valley preferring the stagnant waters. Thanks to the numerous rivers on Tahiti, this main island of Polynesia is in the midst of an energy transition and now favors renewable energies; particularly hydroelectricity. However, hydroelectric developments known to cause problems of ecological continuity of freshwater biodiversity, especially for eels, will interest us in this thesis work on the Cifre grant. It is in this context that this thesis, in the largest valley of Tahiti, is the Papenoo. Two problems are studied: the recruitment of glass eel and the study of the adult population. Our results over the three years following the arrival of juvenile eels in the mouth of the Papenoo reveal a seasonal recruitment of elvers from November to March with two peaks in December and January. More than 80% of elvers are Anguilla marmorata. For adult populations, we observe: 1/ more than 90% of the population is also Anguilla marmorata, 2/ adult eels have a density gradient from downstream to upstream, and 3/ biological continuity does not come from dams or water removal in themselves, but comes from the tailrace leaving the hydropower plant where we observe an over-attractiveness for the eels. This study proved to be very important in the theoretical advancement of our biological and ecological knowledge about the eel, in the appropriation by industry of good practices and in a solid communication on the possible coexistence between management and development.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : PSL. EPHE. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.