Les peintures murales des "chapelles" de Baouît (VIe-IXe siècles) : images d’une communauté monastique en Égypte byzantine et arabe

par Héléna Rochard

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie du monde byzantin et post-byzantin

Sous la direction de Catherine Jolivet-Lévy.

Soutenue le 14-06-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris) (Établissement de préparation de la thèse) et de Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Les peintures murales de Baouît ont suscité dès leur découverte l’intérêt des historiens de l’art et en particulier des spécialistes de l’Orient chrétien. Devenues un corpus emblématique de l’art copte, à la charnière de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge, elles représentent une manne iconographique d’autant plus exceptionnelle que les décors de cette période sont rares autour du bassin méditerranéen. Tout en se faisant l’écho des édifices protobyzantins en grande partie disparus, elles rendent compte d’une communauté monastique florissante au début de l’époque arabe. Elles constituent également une source précieuse, complémentaire des textes, sur la vie spirituelle des moines d’Égypte. La présente étude est le fruit d’une synthèse opérée entre la relecture de la documentation ancienne et les données apportées par les investigations récentes. La reprise des travaux archéologiques sur le site invitait à reconsidérer l’ensemble du matériel pictural mis au jour au début du XXe siècle, en vue notamment de préciser, à la lumière des programmes iconographiques et des nouvelles découvertes, la fonction et la datation desdites chapelles. Enfin, elle apporte un éclairage unique sur les peintres qui ont œuvré à Baouît et qui ont transmis, par l’intermédiaire de leur travail pictural, une image de leur communauté et une part de la spiritualité égyptienne.

  • Titre traduit

    The Wall Paintings of the “Chapels” of Bawīṭ (6th-9th centuries) : images of a monastic community in Byzantine and Arab Egypt


  • Résumé

    Since their discovery, the wall paintings from Bawit aroused art historians’ interest, especially among scholars of the Christian East. They are an emblematic corpus of Coptic art, in the transition period between the Late Antiquity and the early Middle Ages. Their significance is even more exceptional, considering the fact that they are very few around the Mediterranean basin. While echoing the largely extinct early byzantine buildings, they reflect a flourishing monastic community at the beginning of the Arab era. They are also a valuable source of information, complementary to the texts, about the spiritual life of the Egyptian monks. This study is the result of a synthesis between the proofreading of the archives and the data provided by the recent investigations. The new start of excavations on the site invited us to reconsider all the pictorial material discovered at the beginning of the 20th century, in order to clarify the function and the date of the said “chapels”, in the light of the iconographic programs and new discoveries. Finally, it gives a unique insight of the painters who have worked at Bawit and who have transmitted, through their pictorial work, an image of their community and a part of the Egyptian spirituality.



Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.