Heterogeneous Firms and Foreign Direct Investment Strategies

par Charlie Joyez

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de El Mouhoub Mouhoud.

Soutenue le 21-11-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’Economie de Dauphine (Paris) (laboratoire) , PRAMEX international (entreprise) et de Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Jean-Marc Siroën.

Le jury était composé de El Mouhoub Mouhoud, Jean-Marc Siroën, Flora Bellone, Gregory Corcos, Jörn Kleinert.

Les rapporteurs étaient Flora Bellone, Gregory Corcos.

  • Titre traduit

    Hétérogénéité des entreprises et stratégies d’Investissements Directs à l’Etranger


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’étudier le rôle de l’hétérogénéité des entreprises multinationales dans leurs stratégies d’investissements directs à l’étranger (IDE). Si de précédents travaux soulignent l’importance de la productivité individuelle des entreprises dans le fait de devenir une multinationale, peu évoquent l’hétérogénéité restante entre ces entreprises pour expliquer les différences de choix de mode d’entrée ou de motif d’implantation à l’étranger. A travers des approches théoriques et empiriques innovantes, basées sur l’utilisation de données confidentielles d’entreprises françaises, nous montrons que l’hétérogénéité des entreprises détermine chacun des trois aspects stratégiques détaillés dans cette thèse : Le taux de contrôle à l’étranger, le motif d’implantation et la structure du réseau de filiales. Plus précisément, la productivité et l'expérience de la firme favorisent un contrôle accru des filiales étrangères, leur importance relative dépendant du pays hôte. Ces caractéristiques sont également associées à une intégration plus profonde dans les chaînes de valeur mondiales, ainsi qu’à la constitution d'un réseau d’implantations plus original. Ces résultats permettent une meilleure compréhension des choix des multinationales, au-delà de l’apparente complexité des flux d’IDE.


  • Résumé

    This thesis examines the role of firms´ heterogeneity in the Foreign Direct Investments (FDIs) strategies. We already know firms’ heterogeneity to sharply distinguish between domestic firms, exporters and multinationals (MNEs). Yet, to what extent it impacts their foreign direct investments (FDIs) strategies among MNEs is rarely evoked, while several entry mode choices and FDI motives coexist. Mixing both theoretical and empirical innovating approaches using French firm-level data, the four chapters of this PhD dissertation reveal that the firm heterogeneity influences all of the three dimensions of strategies we review: foreign ownership mode, FDI motive and structure of the overall network of affiliates. Specifically, firm-level productivity and international experience foster deeper integration with a changing relative importance according to the host country. They are also associated with production motives and vertical integration into the global value chains. The more productive firms also display original affiliates’ network structure. These findings allow a better understanding of multinationals’ choices underneath the ``complex’’ global picture of FDI flows


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Heterogeneous Firms and Foreign Direct Investment Strategies


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Heterogeneous Firms and Foreign Direct Investment Strategies
  • Détails : 1 vol. (240 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.