Microfinance and Gender Issues : reducing or Reproducing Inequalities ? Achievements and Challenges in the Tunisian Case

par Mathilde Bauwin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe De Vreyer.

Soutenue le 07-12-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’Economie de Dauphine (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Isabelle Guérin.

Le jury était composé de Philippe De Vreyer, Isabelle Guérin, Ariane Szafarz, Catherine Guirkinger, Baptiste Venet, Benoît Rapoport.

Les rapporteurs étaient Ariane Szafarz, Catherine Guirkinger.

  • Titre traduit

    Microfinance et Genre : réduire ou Reproduire les Inégalités ? Accomplissements et défis à relever en Tunisie


  • Résumé

    La micro-finance vise à favoriser l'accès aux services financiers pour les personnes vulnérables exclues du système bancaire traditionnel. Elle apparaît en cela comme un outil de réduction des inégalités, notamment de genre, vis-à-vis de l'accès au crédit. Toutefois, en s'appuyant sur le cas de la principale institution de micro-finance tunisienne, ce travail de recherche montre que lorsque les conditions de crédit octroyées sont examinées, l'objectif de réduction des inégalités ne semble pas pleinement atteint. En effet, si l'institution favorise effectivement les femmes en ce qui concerne l'accès au microcrédit, et malgré le moindre risque qui représentent les femmes pour l'institution, celles-ci reçoivent malgré tout des montants de crédit inférieurs aux hommes, et ce tout au long de leur historique de crédit. En particulier, les femmes les plus ambitieuses sont les plus rationnées. La mise en perspective des analyses sur micro-données, données expérimentales et sur l'impact d'une formation sur les agents de crédit laisse penser que les inégalités hommes-femmes existantes en Tunisie et chez les clients participent de la construction de stéréotypes de genre chez les agents de crédit. Dans la mesure où une certaine place est laissée à la subjectivité dans les procédures d'octroi actuelles, certaines inégalités se reproduisent plus qu'elles ne se réduisent.


  • Résumé

    Microfinance aims at facilitating access to financial services for vulnerable people excluded from the traditional banking system. In that regard, it appears as a key tool to reduce inequalities, especially between men and women, to access credit. However, on the basis of a case study about the main Tunisian microfinance institution, this research work shows that when considering the loan conditions granted, the objective of inequality reduction is not fully achieved. If the institution indeed favors women in terms of access to credit, and despite the lesser risk female clients represent for the institution, women still receive lower loan amounts than men all along their credit history. The most ambitious women are in particular the most rationed ones. Putting the analyses on microdata, experimental data and impact assessment of a training on loan officers into perspective suggests that gender inequalities existing in Tunisia and among clients contribute to create gender-based stereotypes among loan officers. Since current granting procedures leave some room for subjectivity, some inequalities are reproduced instead of reduced.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.