L'évolution historique de la politique monétaire chinoise

par Junyu Han

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Anton Brender.

Soutenue le 22-06-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’Economie de Dauphine (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Daniel Goyeau.

Le jury était composé de Daniel Goyeau, Catherine Lubochinsky, Olivier Cardi.

Les rapporteurs étaient Catherine Lubochinsky, Olivier Cardi.


  • Résumé

    Au cours des six dernières décennies, la Chine a connu un passage d’une économie planifiée à une économie de marché. Durant la même période, un changement profond a eu lieu dans les instruments et la mise en œuvre de la politique monétaire. Cependant, jusqu’à présent, la politique monétaire chinoise se distingue considérablement de celui des économies de marché développées. Durant la période de l’économie planifiée, la Chine a adopté le système de la banque unique et le système de gestion des crédits hautement centralisée. Ces systèmes permettait à la Banque populaire de Chine (la BPC) de contrôler directement le volume d’émission de liquidités et les transferts bancaires par le plan de liquidités et le plan de crédit afin d’ajuster les agrégats monétaires. Durant la période de la transition économique, la Chine a progressivement abandonné son système de la banque unique. Néanmoins, la BPC n’était pas encore une banque centrale véritablement indépendante, parce qu’elle conservait une partie de ses opérations de financement direct à l’appui du développement des agents non-financiers. Même si la BPC a commencé à employer les leviers indirects pour ajuster la dynamique monétaire, elle a continué à mettre en œuvre les instruments d’ajustement direct. En 1994, année où la Chine a entamé des réformes économiques plus importantes, a été établi un système de la banque centrale véritablement indépendant, qui a ensuite été amélioré en 1998. La BPC a exercé, de façon exclusive, les fonctions d’une banque centrale et a mis en œuvre sa politique monétaire principalement à travers des instruments d’ajustement indirect. Cependant, la BPC n’a pas totalement abandonné l’usage du contrôle administratif direct sur les agrégats de crédits. L’autorité monétaire chinoise renforce progressivement le contrôle des activités du système bancaire parallèle, la centralisation de la politique monétaire et son efficacité depuis 2014, par peur de la hausse du levier financier et de l’endettement élevé.

  • Titre traduit

    The historical evolution of china’s monetary policy


  • Résumé

    Over the past six decades, China has experienced an institutional change from a planned to a market economy. During the same period, an in-depth change in the instruments and implementation of China’s monetary policy has occurred. However, until now, China’s monetary policy retains considerable differences compared with that of developed market economies. During the planned economy period, China adopted a mono-banking system and a highly centralized credit management system. Under a mono-banking system, the People’s Bank of China (PBC) could directly control the issuance volumes of cash and bank transfers by means of the cash plan and the credit plan to adjust monetary aggregates. During the economic transition period, China gradually abandoned the mono-banking system. However, the PBC still did not become a truly independent central bank because it retained part of its direct financing operations in support of non-financial agents’ development. Although the PBC began to employ indirect levers to adjust monetary dynamics, it continued to implement the monetary policy principally by means of direct adjustment instruments. Since China’s accession into wider economic reforms in 1994, a truly independent central banking system was established and eventually improved in 1998. The PBC has exclusively exercised the functions of a central bank and implemented its monetary policy principally by means of indirect adjustment instruments; however, it did not fully abandon the use of direct administrative controls over credit aggregates. Out of fear for rising financial leverage and high indebtedness (in particular of non-financial corporations), since 2014 China’s monetary authority gradually enhanced the monitoring of shadow banking activities, and thereby the centralization and effectiveness of monetary policy.

Autre version

L'évolution historique de la politique monétaire chinoise


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : L'évolution historique de la politique monétaire chinoise
  • Détails : 1 vol. (279 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.