Le travail gouvernemental au Cambodge de 1993 à 2015

par Yiseang Chhiv

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Marie Duffau.

Soutenue le 18-01-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche droit Dauphine (Paris) (laboratoire) , Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) et de Centre de recherche Droit Dauphine / Cr2D (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Forest.

Le jury était composé de Alain Forest, Maurice Gaillard, Michaël Karpenschif, Claudie Boiteau, Elisabeth Mella.

Les rapporteurs étaient Maurice Gaillard, Michaël Karpenschif.


  • Résumé

    À travers l’analyse du travail gouvernemental de 1993 à 2015 dans l’optique de la stabilité constitutionnelle et politique, il s’est révélé que la transposition au Cambodge des grands principes de l’État de droit, de la démocratie libérale et pluraliste sur le modèle occidental, par la mise en œuvre des Accords de Paris de 1991 ne s'est pas effectuée de façon satisfaisante. L’objectif consistant à faire de la société cambodgienne, une société démocratique où chacun s’incline devant la loi, où la justice est indépendante du pouvoir exécutif, où les forces armées comme les forces économiques sont soumises à l'autorité publique gardienne de l’intérêt général, où à tout pouvoir se voit opposé un contre-pouvoir, n’a pas été atteint. Les obstacles à cette transposition effective résident dans le grand écart qui existe entre les principes du modèle importé, voire imposé, et les pesanteurs de l’histoire tragique que les Cambodgiens ont vécue entre les années 1970 et 1980, d’une part et les fondements traditionnels de la société cambodgienne encore très présents à ce jour d’autre part.

  • Titre traduit

    The Governmental Work in Cambodia from 1993 to 2015


  • Résumé

    Through the analysis of governmental work from 1993 to 2015 within the perspective of the constitutional and political stability, it is obvious clear that the implementation in Cambodia of the main principles of the Western model of the rule of law, liberal and pluralistic democracy, with the implementation of the 1991 Paris Agreements did not take place satisfactorily. The goal to make the Cambodian society, a democratic one where everyone obeys to the law, where justice is independent from the Executive where the armed forces as economic forces are subject to the public authority which is of the guardian general interest, where every power can be balanced by a counter-power, has not been reached. The obstacles to this actual transposition reside in the gap between the principles of an imported or imposed model and the burdens of the tragic history that Cambodians have lived between the years 1970 and 1980, on the one hand and the traditional foundations of Cambodian society still very present to nowadays on the other hand.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 18-01-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (586 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 18 janvier 2020

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.