Enjeux socio-urbains du noctambulisme : Les cas de Paris et Madrid au début du XXIe siècle

par Florian Guerin

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Jérôme Monnet.

Soutenue le 23-02-2017

à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2015-....) , en partenariat avec Lab'Urba (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) et de LAB'URBA / LAB'URBA (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Winkin.

Le jury était composé de Jérôme Monnet, Stéphane Martinet, Véronique Grappe-Nahoum, Francisco Cruces Villalobos.

Les rapporteurs étaient Catherine Deschamps.


  • Résumé

    Le noctambulisme est un phénomène émergeant dans les villes métropolitaines dynamiques, telles que Paris et Madrid. Sortir en ville la nuit est une pratique démocratisée parmi les jeunes urbains, s’extériorisant des lieux marchands et assimilant en quantité alcool, tabac et drogues. Les représentations sociales négatives font référence tant à une problématique de santé publique (nommée la « défonce » des jeunes vulnérables), qu’à une problématique morale du bien « vivre ensemble ». La symbolique nocturne accentue ces traits.La nuit est devenue un enjeu électoral. Analyser la construction de la politique publique de la vie nocturne rend compte du décalage des acteurs en négociation avec le noctambulisme. La légitimation des dispositifs sociotechniques de répression s’effectue au moyen d’une participation publique biaisée, dont les sortants sont absents. Les résidents-plaignants s’attaquent au bruit des terrasses, les exploitants d’établissements défendent le développement économique de leur activité, les institutionnels encouragent l’attractivité touristique nocturne.Or, ce phénomène social met en lumière la désynchronisation des rythmes sociaux entre eux et des temporalités urbaines, relative à la troisième modernité. Comprendre comment les sortants publicisent en situation cette désynchronisation permet de mettre à jour les valeurs et normes produites. Il s’agit d’étudier leurs tactiques face à la programmation urbaine, la gestion du stigmate qu’ils portent, les formes de légitimation dans l’investissement ordinaire des nuits urbaines. En leur redonnant la parole, apparaissent des conflits symboliques de cohabitation nocturne, une problématique de reconnaissance de la jeunesse

  • Titre traduit

    Socio-urban issues of night-strolling : The case studies of Paris and Madrid at the beginning of the 21st century


  • Résumé

    Night-strolling is a phenomenon emerging in the dynamic metropolitan cities like Paris and Madrid. Having party in town during the night-time is a practice democratized among urban young people. They go out of the merchant locations and take a large quantity of alcohol, tobacco and drugs. The negative social representations refer to a public health problem (“stoned” vulnerable young people) and a legal problem of the way to “live together”. Night symbolic highlights these dimensions. Night-time has become an electoral issue. Analyzing the construction of a public policy about nightlife reflects the gap between the actors in negotiation and the night-strolling. A biased public participation – without the night-strollers - allows the legitimation of socio-technical systems of repression. Residents-plaintiffs attack the noise terraces, ownerships of night-enterprises defend the economic development and institutional actors encourage night tourism attraction. However, this social phenomenon highlights the desynchronization of social rhythms and urban temporalities, specific to the third modernity. Understanding how young people publicize this desynchronization in situation give elements about norms and values produced. This study deals with their tactics face the urban planning, the management of the stigma they carry, the forms of legitimization in the ordinary placement of urban nights. The symbolic conflicts of nocturnal cohabitation emerge by the voice of night-strollers: a youth recognition problem


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.