Poetics in translation : "make it new" by Ezra Pound and "transcreation" by Haroldo de Campos

par José Luis Molina Robles

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jonathan Pollock.

Le président du jury était Sebastian Thies.

Le jury était composé de Sebastian Thies, Christoph Reinfandt, Ingrid Hotz-Davies, Eckart Goebel.

Les rapporteurs étaient Christoph Reinfandt, Ingrid Hotz-Davies.

  • Titre traduit

    Poétiques en traduction : « Make It New » par Ezra Pound et « Transcreation » par Haroldo de Campos


  • Résumé

    Le but de ce travail est de présenter comment la traduction est devenue une poétique pour le poète américain Ezra Pound et le poète brésilien Haroldo de Campos. Les deux poètes ont utilisé la traduction pour élargir leur compréhension de la poésie mais, en même temps, créer une nouvelle approche du phénomène littéraire en rassemblant des œuvres d'auteurs de différentes régions, époques et langues différentes. Pound a commencé à écrire de la poésie au rythme de l'anglo-saxon, puis il a pris une direction différente en produisant des livres avec des commentaires sur ses traductions comme les troubadours provençaux et la poésie chinoise. Il a passé presque 25 ans à traduire l'ensemble du travail de Confucius et, après cette période, il a publié ses dernières traductions de poèmes grecs et égyptiens. Haroldo était un admirateur de Pound et il a partagé sa passion de traduction. Il a fondé le mouvement avant-gardiste de la poésie concrète au Brésil et il a fait des traductions collectives avec les membres du mouvement. Sa spécialisation dans les langues l'a amené à traduire la poésie d'avant-garde de plusieurs langues différentes, puis il s'est déplacé vers les classiques comme Dante, Goethe, Homer et la Bible. De Campos a bénéficié de son poste universitaire pour obtenir des conseils spécialisés pour ses traductions. En outre, il a élaboré une théorie sur la traduction après des textes philosophiques, qu'il appelait «la transcreation». Il était convaincu que la meilleure poésie en tout temps était essentiellement d'avant-garde.


  • Résumé

    The aim of this work is to present how translation became a poetics for the American poet Ezra Pound and the Brazilian Poet Haroldo de Campos. Both poets employed translation to expand their understandings about poetry but, at the same time, to create a new approach to the literary phenomenon by bringing together works of authors from many different geographies, epochs and languages. Pound started to write poetry following the rhythm of the Anglo-Saxon and then he took a different direction producing books with comments on his translations like Provençal troubadours and Chinese poetry. He spent almost 25 years translating the entire work of Confucius and after that period he published his last translations of Greek and Egyptian poems. Haroldo was an admirer of Pound and he shared his translation passion. He founded the Avant-garde movement of Concrete Poetry in Brazil and he did collective translations with the members of the movement. His specialization in languages prompted him to translate Avant-garde poetry from many different languages and then he moved to the classics like Dante, Goethe, Homer and the Bible. De Campos benefited from his academic position to obtain specialized advising for his translations. Furthermore, he elaborated a theory on translation following philosophical texts, that he called “transcreation.” He was convinced that the best poetry in all times is essentially Avant-garde.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.