Entre technocrates et administrateurs de l’Ancien régime : les hauts fonctionnaires des ministères hongrois du dualisme (1867-1918)

par Julia Bavouzet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Brigitte Krulic.

Le président du jury était Bernd Zielinski.

Le jury était composé de Brigitte Krulic, Bernd Zielinski, Catherine Horel, Pierre Allorant, Victor Karady, Antoine Marès.

Les rapporteurs étaient Catherine Horel, Pierre Allorant.


  • Résumé

    Au lendemain du Compromis de 1867, l’administration ministérielle de Budapest répond à un double héritage. Elle hérite d’un côté de l’« administration noble » des comitats (nobile officium de l’auto-administration des nobles dans la fonction publique élective), tandis que de l’autre, l’empreinte du néo-absolutisme rappelle la tradition de professionnalisation de l’administration centrale de l’Autriche, qui comme la Prusse organise un « fonctionnariat » dès le milieu du XVIIIe siècle. Aussi, ce double héritage structure les deux « niveaux » de l’administration : alors que l’administration régionale reste aux mains des notables locaux, une bureaucratie d’État émerge dans les institutions centrales, dont par ailleurs le personnel s’embourgeoise.Cette thèse propose une approche empirique des enjeux que recouvre le développement de l’administration centrale de l’ « ère bourgeoise » en Hongrie. Pour cela, le personnel des ministères est abordé à travers deux axes principaux : la professionnalisation de l’administration, et l’embourgeoisement de l’élite ministérielle. Une étude détaillée du recrutement social, de la formation académique et enfin des carrières des hauts fonctionnaires de l’administration ministérielle apporte un nouvel éclairage à ces questions. Par-delà le lustre des bals de cours, des cérémonies officielles et des casinos de la capitale, c’est bien ces aspects que s’efforce de mettre à jour le présent travail, dans une démarche quantitative appuyée par des statistique descriptives.

  • Titre traduit

    Between technocrats and ancient regime administrators. : the high civil service corps of the Hungarian ministries during the dualist era (1867-1918)


  • Résumé

    Following the Compromise of 1867, the ministerial administration in Budapest relates to a double inheritance. On the one side, there is the « administration of the nobles » of the counties, nobile officium of the elective public service of the noble class. On the other hand, neo-absolutism manifests itself in the tradition of the professionalization of Austria’s central administration, following the steps of Prussia’s civil service model since the mid-18th century. This way the double inheritance structures the two levels of the hungarian administration: with the regional management remaining in the hands of the local nobility, and a state bureaucracy gradually becoming « gentrified », and emerging in the central institutions.The present thesis proposes an empirical approach to the major issues of the central administration’s development in Hungary of the « bourgeois era ». The study of the ministerial personnel will proceed along two main axes: the administration’s professionalization and the bourgeoisification of the ministerial elite.Descriptive statistics provided by this quantitative study shall shed new lights on the recruitment mechanisms in relation to social status, academic formation and career of the ministerial high-ranking civil servants - sterner aspects of their lives beyond the usual scintillating court balls and grand official ceremonies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.