L’Insurrection dans le roman du XIXe siècle : de Prosper Mérimée à Lucien Descaves

par Estelle Bédée (Huillet)

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Pierre-Jean Dufief.

Le président du jury était Pierre Loubier.

Le jury était composé de Pierre-Jean Dufief, Pierre Loubier, Jean-Marc Hovasse, Matthieu Letourneux, Gabrielle Melison-Hirchwald.

Les rapporteurs étaient Pierre Loubier, Jean-Marc Hovasse.


  • Résumé

    Le travail construit un corpus autour de romans canoniques consacrés au thème de l'insurrection. Il s'agit d'étudier les représentations de la foule, les portraits d'insurgés, la place du référent historique, ainsi que la dimension idéologique de ces textes. L’étude typologique amène donc à réfléchir sur des questions génériques : roman historique, roman à thèse, et dans une certaine mesure, roman d'aventure. Les interactions de l’écriture romanesque avec les autres formes d’expression artistiques et médiatiques permettent d’interroger sur le rapport au contexte, en s’appuyant également sur l’histoire littéraire. La thèse est donc divisée en deux parties : la première approfondit le contexte du XIXe siècle,en France et à l’étranger, afin de comprendre la relation à l’évènement et les idéologies de l’époque, qui se retrouvent intégrés à la fiction. La seconde se concentre sur l’écriture, (les personnages, motifs et discours), pour tenter de répondre à la question suivante : le roman d’insurrection est-il un genre à part entière ? L’insurrection en tant que thème apparaît alors comme le moyen d’exprimer son rapport au monde, une modalité d’expression à la fois ancrée dans le réel et soumise à une vision subjective qui ne peut s’affranchir de l’idéologie ; le roman d’insurrection devient alors un fragment de la chronique et une ouverture sur l’histoire contemporaine

  • Titre traduit

    Insurrection in the novel of the 19e century : from Prosper Mérimée to Lucien Descaves


  • Résumé

    Work builds a corpus around canonical novels devoted to the topic of the insurrection. It is about studying crowds’pictures, insurgents’ portraits, place of the historical referent, as well as the ideological dimension of these texts. The typology study thus brings to reflect on generic questions: historical novel, Romance with thesis, and to a certain extent adventure’s stories. The interactions of the writing with other artistic and media forms of expression make it possible to question on the report with the context, while being also based on the literary history. So the thesis is divided into two parts: the first looks further into the context of the 19th century, in France and abroad, in order to understand the relation with the event and the ideologies of the time, which are found integrated into the fiction. The second concentrates on the writing, (characters, reasons and speech), to try to answer the following question: is the novel of insurrection a kind except for whole? The insurrection as a topic then seems the means of expressing his report in the world, a method of expression at the same time anchored in reality and subjected to a subjective vision which cannot be freed from the ideology; the novel of insurrection becomes then a fragment of the chronicle and an opening on the modern history.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?