Les effets de la pleine conscience sur l’expérience et les pratiques managériales : élaboration d’un modèle explicatif

par Michaël Roux

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Carole Drucker-Godard.


  • Résumé

    La présente recherche a pour objet d’élaborer un mécanisme explicatif des effets de la pleine conscience sur l’expérience et les pratiques managériales. Pour cela nous avons mobilisé une littérature croisant la pleine conscience et le manager. La question de recherche est formulée à partir d’un double constat. D’une part, la recherche qui s’intéresse à la pleine conscience en gestion est récente et ne propose pas d’approche explicative empirique des liens entre pleine conscience et effets dans les organisations. D’autre part, les travaux concernant la pleine conscience ne s’intéressent pas aux pratiques des managers. Notre recherche s’inscrit dans un paradigme interprétativiste, développe une approche abductive et propose un modèle théorique « enraciné », au sens de Glaser et Strauss (1967). Sur la base d’une approche exploratoire hybride et qualitative, la méthode combinée de l’étude de cas et de la recherche-action, mise en œuvre par un protocole de développement de la pleine conscience de treize managers au sein de deux organisations différentes, permet d’établir une typologie d’effets perçus de la pleine conscience sur l’expérience et les pratiques managériales, et de proposer un mécanisme explicatif de ces effets. Le mécanisme mis en lumière par l’étude met en avant la création d’un espace de liberté qui a trois effets principaux sur l’expérience managériale : le développement de l’intelligence émotionnelle, la réduction du stress et une plus grande confiance en soi. Ces changements impactent trois pratiques managériales avec le développement d’une communication moins conflictuelle, plus à l’écoute, un changement de posture managériale avec plus de délégation mais aussi plus de proximité relationnelle, et enfin une plus grande capacité d’organisation et de priorisation. Ces changements, corroborés par les collaborateurs, induisent un renforcement de leur bien-être et de leur motivation ainsi qu’une réduction de leur stress au travail. La recherche met en lumière l’influence de la pleine conscience sur le quotidien du manager et par-delà, l’importance du maintien d’un espace de liberté pour les managers dans un contexte contraint tout comme celle de la gestion des émotions sur le lieu de travail.

  • Titre traduit

    The effects of mindfulness on managerial experience and practices : development of an explanatory mechanism


  • Résumé

    The purpose of this research is to develop a mechanism to explain how mindfulness affects how middle managers experience and carry out their managerial role. We first reviewed a corpus of literature on mindfulness and middle and first line managers. The research question arises from a twofold observation: firstly, existing research into mindfulness and management does not offer an explanatory approach to the relationship between mindfulness and its impact in organizations and, secondly, the research on mindfulness has not examined the leadership practices of middle managers. Our research follows an interpretative paradigm and develops an abductive approach in order to propose a grounded theory as suggested by Glaser and Strauss (1967). We applied a hybrid exploratory and quantitative approach based on case studies and action research implemented through a protocol of mindfulness development of thirteen managers in two different organizations. This enabled us to classify the perceived effects of mindfulness on managerial perceptions and practices and to propose an explanatory mechanism for how these effects come into play. This mechanism shows how mindfulness can free managers from reactive behavior patterns at work, allowing them to develop their emotional intelligence, reduce stress levels and gain greater self-confidence. By changing the participants’ experiences as managers, mindfulness changed their managerial practices in three key areas: they learned to communicate in a less conflictual manner and listen more to their professional entourage, they tend to delegate more and have developed closer relationships with their teams, and they have improved their ability to organize and prioritize their work. These changes were corroborated by their teams who reported improved motivation and well-being as well as less work-related stress. The research underscores the influence of mindfulness on the day-to-day experience of managers, the importance of taking into account emotions in the workplace and the need to give managers working under strong professional constraints greater liberty.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.