Politiques migratoires et stratégies d’intégration en Espagne : le cas des Latino-Américains en Aragon et en Catalogne

par Rosela Cadrot

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations romanes : Espagnol

Sous la direction de Catherine Heymann.

Soutenue le 29-09-2017

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) , en partenariat avec Études romanes (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Alvar de La Llosa.

Le jury était composé de Catherine Heymann, Alvar de La Llosa, Alet Valero, Mercè Pujol Berché.

Les rapporteurs étaient Alvar de La Llosa, Alet Valero.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous nous intéresserons à l’évolution du système migratoire entre l’Amérique latine et l’Espagne depuis la fin du XIXè siècle jusqu’à la crise économique qui a débuté en 2008. Notre hypothèse de départ est que cette dernière remet en cause la théorie de la « proximité culturelle » selon laquelle la communauté de langue, de culture et de religion avec les Espagnols faciliterait l’intégration des Latino-Américains en Espagne par rapport aux autres communautés d’immigrés. Après le boom migratoire des années 2000, les chiffres de la crise semblent indiquer un changement de cycle migratoire et une recomposition des flux, basée sur un processus de « délatino-américanisation » en cours. Qu’en est-il réellement ? Ce processus est-il réversible ? Nous répondrons à ces questions en étudiant la façon dont les Latino-Américains sont affectés par la crise dans deux Communautés Autonomes aux traditions migratoires différentes, l’Aragon et la Catalogne

  • Titre traduit

    Migration politics and integration strategies in Spain : the cases of Aragon and Catalonia


  • Résumé

    Throughout this thesis, our interest will be drawn to the evolution of the migration system between Latin America and Spain from the end of the 19th century until the economic crisis that took place in 2008. Our starting hypothesis is that the latter makes us reconsider the theory of the « cultural proximity » according to which the language, cultural and religious communities with the Spanish, would make the integration of the Latin-Americans easier than the other migrant communities. After the migration boom in the 2000’s, the crisis figures seem to reveal a change of migration cycle as well as a recomposition of the migratory flows on the basis of an ongoing « Dis-Latin-Americanization» process. What about the real facts ? Is that process irreversible ? We are going to answer these questions by studying the way Latin-Americans are affected by that crisis in two Autonomous Communities, the migratory traditions of which are different : Aragon and Catalonia.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.