Pacifier la presse écrite en Côte d’Ivoire, Analyse de deux décennies de tentatives de professionnalisation des quotidiens ivoiriens depuis 1990.

par Waliyu Karimu

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Tristan Mattelart.

Soutenue le 19-10-2017

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre d'études sur les médias, les technologies et l'internationalisation (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jacques Guyot.

Les rapporteurs étaient Marie-Soleil Frère, Auguste Aghi Bahi.


  • Résumé

    Cette thèse présente et interroge les différentes politiques visant à professionnaliser la presse écrite ivoirienne à partir de l’année 1990, à la faveur du « printemps de la presse ». C’est en effet à partir de cette date que de nombreux titres privés essaiment au fil des années. Il se pose très vite des problèmes liés au respect des règles éthiques et déontologiques. En 1991, avec la mise en place de la première loi sur la presse en Côte d’Ivoire, de nombreuses autres mesures suivent. Elles ont toutes pour finalité de parvenir à l’objectif principal mentionné plus haut. Aussi bien du côté de l’Etat que des groupes professionnels de journalistes soutenus par des organisations non gouvernementales, il devenait indispensable de se mobiliser pour aider les journalistes à prendre conscience de leur responsabilité au sein de la société et à parfaire leur pratique selon les normes locales.Après plus d’une vingtaine d’années de mise en application de ces différentes initiatives, nous nous interrogerons dans un premier temps sur leur impact réel dans la production des journaux. Nous souhaiterons ensuite montrer comment l’État ivoirien s’est fortement impliqué dans le secteur de la presse, au point de sembler la contrôler quasiment. Enfin, Nous essayerons d’expliquer d’une part le rôle important joué par les acteurs du secteur pour renforcer les capacités des journalistes et réduire l’ingérence étatique, et d’autre part les nouveaux défis qui se profilent face à l’essor de l’Internet en Côte d’Ivoire. L’approche retenue est celle d'une sociohistoire qui s'appuie sur des entretiens et une analyse des documents produits en interne par les organisations professionnelles.

  • Titre traduit

    Pacifying the press in Côte d'Ivoire. Analysis of two decades of attempts to professionalize Ivorian daily newspapers


  • Résumé

    This thesis presents and questions the various policies aimed at professionalizing the 1990 Ivorian written press, thanks to the "spring of the press". Indeed, from that date onwards, many private titles have developed over the years. Problems related to compliance with ethics and ethical rules arise very quickly.In 1991, with the implementation of the first press law in Côte d'Ivoire, many other measures followed. They all aim to achieve the main objective mentioned above. Both on the government side and professional groups of journalists supported by non-governmental organizations, it became essential to mobilize to help journalists to become aware of their responsibility in society and to perfect their practice according to standards local.After more than twenty years of implementation of these various initiatives, we will first consider their real impact in the production of newspapers. We would then like to show how the Ivorian government has been heavily involved in the press sector, to the point of seeming to control it almost. Finally, we will try to explain on the one hand the important role played by the actors of the sector to reinforce the capacities of the journalists and to reduce the state interference, and on the other hand the new challenges that face in the rise of The Internet in Côte d'Ivoire. The approach adopted is that of a sociohistory which is based on interviews and analysis of documents produced internally by media professional.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.