Citoyenneté diasporique : problématiques et horizons au prisme de l'expérience uruguayenne

par Fernanda Mora-Canzani

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Muhamedin Kullashi.

Soutenue le 08-06-2017

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Laboratoires d'études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrice Vermeren.

Le jury était composé de Marcelo Viñar.

Les rapporteurs étaient Susana Villavicencio, Gerardo Caetano.


  • Résumé

    Reposant sur l’expérience uruguayenne (1985/2015), prenant en compte un contexte de mondialisation, notre thèse vise à problématiser, au prisme d’une philosophie politique critique, une citoyenneté nommée diasporique, déployée aux interstices des États-nation, émergeant au travers de processus migratoires, de l’exil et de l’interconnexion de communautés diasporiques.Sous l’éclairage des philosophies de la citoyenneté nous cartographions cette singulière citoyenneté se déployant en scénarios transnationaux et processus interactifs, dans lesquels interviennent différentes catégories d’acteurs.Ainsi, chacun, individuellement ou au sein de groupes d’appartenance, devient citoyen par des actes, des discours, des représentations, dans l’aspiration de trouver une place à part entière au sein d’une communauté politique, sans en devenir prisonnier. Sans nous contenter d’examiner les situations de déterritorialisation évoquées - exil, migration, diaspora-, notre intention est plutôt d’interroger les conditions que s’y trouvent associées dans l’émergence et le déploiement d’une citoyenneté diasporique.Nous conceptualisons dès lors quatre conditions majeures : subjectivité sensorielle et émotionnelle enracinement rhizomique ; réseautique en constellations versatiles ; subjectivation politique mise à l’épreuve par une impossible émancipation. Les logiques auxquelles l’expérience citoyenne diasporique uruguayenne se rattache nous conduisent à poser enfin que la citoyenneté n’est pas prisonnière des institutions.Elle peut s’inventer au sein d’une communauté politique, qu’elle s’exprime en activisme citoyen ou en citoyenneté ordinaire.

  • Titre traduit

    Diasporic Citizenship : Problematics and Boundaries from the Uruguayan Experience


  • Résumé

    Based on the Uruguayan diasporic experience (1985/2015), and taking into account the context of globalization, our thesis aims at problematizing, at the prism of a critical political philosophy, a citizenship called "diasporic", deployed at interstices of Nation-States, emerging through international migratory processes, political exile, and the interconnections of the diaspora communities. In the light of philosophies of citizenship, we map out a diasporic citizenry deployed in transnational situations and interactive processes, in which different categories of participants have a hand in intervening. Thus, each - individually or within the groups to which they belong - through acts, speeches and representations becomes Citizen; aspiring to find a complete place in a political community without becoming captive to it. Without being content to limit ourselves to examining the aforementioned situations of deterritorialization - exile, migration, diaspora - our intention is rather to identify the conditions associated with them in the emergence and deployment of diasporic citizenship. We conceptualize on these bases four major conditions, which we call: sensorial and emotional subjectivity; rhizomic integration; networking in versatile forms; political subjectivity put to the test by an "impossible" emancipation. The logical reasonings to which the experience of the Uruguayan diasporic citizen are connected to lead us finally to assume that citizenship is not beholden to institutions. It can invent itself within the bosom of a political community; express itself as citizen activism or ordinary citizenship.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.