Les oeuvres de S. Rachmaninov d'apres des textes d'A. Pouchkine

par Alina Bystritskaya

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Giordano Ferrari.

Le président du jury était Makis Solomos.

Le jury était composé de Céline Frigau Manning.

Les rapporteurs étaient Martin Laliberté, André Lischke.


  • Résumé

    Le travail de recherche présenté dans notre thèse, Les oeuvres de Rachmaninov d'après des textes de Pouchkine, s’élabore à partird’un large corpus littéraire. Il s’agit de comprendre comment s’opère la transposition musicale d’oeuvres littéraires. Le filconducteur de la thèse n’est autre que le dialogue fécond qui se noue entre le texte et la musique. Dans cette thèse, notre intérêts’est principalement porté sur la création musicale de deux opéras : Aleko e t Le Chevalier avare . Accessoirement, nous avonségalement contribué à l’étude de pièces courtes, comme les romances. La réflexion menée tout au long de cette thèse a pour cadrel’adaptation musicale de textes écrits. Il importe donc de comprendre comment s’opère la rencontre entre deux langages, et depercevoir l’acte créateur par lequel Rachmaninov parvient à ʺfaire chanterʺ des oeuvres écrites de Pouchkine. Le livret de l’opéraAleko inspiré du long poème Les Tsiganes lui est imposé pour la réussite d’une épreuve académique. À l’inverse, le compositeurs’est librement emparé du texte du Chevalier avare pour l’adapter à l’opéra. Chacun de ces deux textes comporte de nombreusescontraintes. Dans quelle mesure Rachmaninov a-t-il réussi à conserver le sens de ces oeuvres ? Pour Le Chevalier avare laquestion se pose moins que pour Aleko. En effet, le long poème de Pouchkine, Les Tsiganes, transformé en livret sous le titreAleko, contient de nombreux motifs romantiques propres à la jeunesse exilée du poète. Écrit dans une période bouillonnante quifait écho à Byron et au romantisme qui s’étend en Europe comme un vaste mouvement culturel et politique, ce poème est porté parun souffle particulier. Il n’est pas certain que l’opéra ait maintenu cette fulgurance originelle autour de la notion, alors ô combiendébattue, de la liberté. Par contre le travail du compositeur permet de faire résonner l’âme collective des Tsiganes et le lyrismedésenchanté par l’association des voix et de l’orchestre. Il y a dans l’adaptation de Rachmaninov une réelle recherche des effetssonores, aux dépens sans doute du sens premier et originel du poème. Avec Aleko, le compositeur se situe dans une certainetradition, avec Le Chevalier avare, il prend ses marques et entre de plein pied dans une forme revendiquée de modernité. Cettepièce réputée impossible à adapter musicalement permet au compositeur d’enrichir sa réflexion. Il s’inspire en effet du travailpréalablement mené par Stanislavskii pour la mise en scène d’un drame aux accents tragiques. L’adaptation est un véritable défiesthétique aux lois du genre de l’opéra. Rachmaninov relève le défi, cette fois, sans renier le texte. L’originalité de la créationmusicale consiste alors dans l’harmonie trouvée entre les voix masculines de l’opéra et l’orchestre. La notion de figuralismesapparaît donc comme centrale et essentielle dans notre travail de recherche. Si le terme appartient davantage à l’analyse de lamusique baroque, il conserve tout son sens dans le cadre d’une étude consacrée au peintre des sentiments qu’est Rachmaninov. Lestyle du compositeur repose pleinement sur l’usage de ces figuralismes quand il adapte Pouchkine. La thèse le montre, siRachmaninov s’est trouvé un style musical, tout à la fois singulier et puissant, c’est à la lecture des oeuvres de Pouchkine qu’il ledoit.

  • Titre traduit

    Rachmaninov's works on Pushkin's texts


  • Résumé

    The research work presented in our dissertation, Rachmaninov's works on Pushkin's texts, is based on a large literary corpus. It isa matter of understanding how musical transposition of literary works occurs. The guiding thread of the dissertation is basically thefruitful dialogue between the text and the music. Within this dissertation, our interest mainly focused on the musical creation oftwo operas: Aleko and The Miserly Knight. We also contributed to the study of short pieces, such as romances. The reflection wehave carried out throughout this dissertation is based on the musical adaptation of written texts. Therefore, it is important tounderstand how the meeting between two languages occurs, and to perceive the creative act by which Rachmaninov succeeds tomake Pushkin's written works “sing”. It is from the texts studies that the musical analysis of Rachmaninov’s operas got realized.The booklet of the Aleko opera inspired by the long poem The Gypsies is set fo the success of an academic test. On the contrary,the composer freely took possession of the text of The Miserly Knight to adapt it to the opera. Each of these two texts containsmany constraints. To what extent did Rachmaninov succeeded in maintaining the meaning of these works? For The MiserlyKnight, the question arises less than for Aleko’s. In fact, the long poem of Pushkin, The Gypsies, transformed into a booklet underthe title Aleko, contains many romantic motifs specific to the exiled youth of the poet. Written in a bubbling period that echoes toByron and to romanticism which extends in Europe as a huge cultural and political movement, this poem is carried by a particularbreath. It is not certain that opera has maintained this original dazzling around the notion, then much debated, of freedom. On theother hand the work of the composer makes it possible to echo the collective soul of the Gypsies and the lyricism disenchanted bycombining voices and orchestra. There is a real quest for sound effects in Rachmaninov's adaptation, at the expense of the firstsense and original meaning of the poem. With Aleko, the composer follows a certain tradition, with The Miserly Knight, he takeshis own marks and fully enters in a claimed form of modernity. This piece famed as impossible to adapt musically enables thecomposer to enrich his thought. Indeed, he is inspired by the work previously carried out by Stanislavskii for the staging of adrama that sounds really tragic. The adaptation is a real aesthetic challenge to the opera’s laws of the genre. Rachmaninov takes upthe challenge, this time, without disowning the text. Then, the originality of the musical creation consists in the harmony foundbetween the male voices of the opera and the orchestra.Thus, the notion of word painting appears as central and essential in our research work. If the term belongs more to the analysis ofbaroque music, it keeps its full meaning in the context of a study devoted to the painter of feelings such as Rachmaninov. Thecomposer style fully relies on the use of these word paintings when he adapts Pushkin. The thesis shows that if Rachmaninov hasfound a musical style, both singular and powerful, it is all due to the Pushkin’s work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.