Déterminants de la césarienne de qualité en Afrique de l'Ouest

par Wendyam Charles Paulin Didier Kaboré

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Alexandre Dumont.

Le président du jury était Pierre Chauvin.

Le jury était composé de Myriam de Loenzien, Ana Pilar Betrán.

Les rapporteurs étaient Merlin Willcox, Patrick Rozenberg.


  • Résumé

    Au Burkina Faso, le taux populationnel de césariennes reste encore faible (2% en 2012). Cependant, depuis l’exemption partielle (80%) pour les familles du paiement à l’acte en 2006, et la mise à disposition de médecins généralistes, sages-femmes et infirmiers formés à la pratique des césariennes dans les hôpitaux les plus reculés, on observe une augmentation constante des taux de césariennes dans les établissements de santé et il est difficile de savoir si toutes ces interventions sont réellement utiles. L’objectif principal de cette thèse est d’identifier les déterminants d’une césarienne de qualité en Afrique de l’Ouest pour orienter les politiques de santé reproductive dans les pays concernés. Les résultats des travaux menés dans le cadre de cette thèse montrent que le niveau de qualification du personnel de santé travaillant dans les hôpitaux du Burkina Faso et son expérience professionnelle déterminent globalement son niveau de connaissance en matière de gestion du travail et de l’accouchement compliqué. De plus, une supervision régulière de son travail semble améliorer sa performance. Le niveau de qualification du personnel de santé au Burkina Faso influence également la pratique de césariennes non médicalement justifiées. Mais l’environnement social joue aussi un rôle dans cette pratique abusive. Les résultats de cette recherche montrent enfin que la pratique systématique d’une césarienne après une césarienne antérieure n’est pas justifiée dans ce contexte. Les résultats de cette thèse ont permis de développer et de mettre en œuvre un essai d’intervention visant à réduire des césariennes sans raison médicale en Afrique de l’ouest.

  • Titre traduit

    Determinants of an optimal practice of caesarean section in Western African countries


  • Résumé

    In Burkina Faso, the national caesarean section rate is still low (2% in 2012). However, since the introduction of caesarean user fee exemption in 2006 and the availability of trained staff to perform a caesarean section in the most remote hospitals, the institutional caesareans rates have risen steadily and it is unclear whether all of these interventions are necessary. The main objective of this thesis is to identify the determinants of an optimal practice of caesarean section in three western African countries that favour access to caesarean section. The results of the work carried out in the framework of this thesis show that the level of qualification of the health personnel working in Burkina Faso hospitals and his professional experience determine globally his level of knowledge in the management of labor and complicated childbirth. . In addition, regular supervision of his work by daily review of clinical records (partograms) seems to improve his performance. The level of qualification of health personnel in Burkina Faso also influences the practice of non-medically justified caesareans. But the social environment also plays a role in this abusive practice. The results of this research show that the systematic practice of cesarean section after an anterior caesarean section is not justified in this context. The results of this thesis led to the development and implementation of a multi-faceted intervention trial aimed at reducing caesareans without medical reason in West Africa.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.