Immunopathologie de la Maladie de Castleman Multicentrique associée à l'infection par HHV-8. Altérations des Cellules iNKT et Lymphocytes B

par Zineb Sbihi

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Guislaine Carcelain.

Soutenue le 25-09-2017

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale physiologie, physiopathologie et thérapeutique , en partenariat avec Centre d'Immunologie et de Maladies Infectieuses (laboratoire) .

Le président du jury était Hans Yssel.

Le jury était composé de Sylvain Latour, Delphine Sauce, Laurence Weiss.

Les rapporteurs étaient Sylvain Latour, Bertrand Huard.


  • Résumé

    Le Virus Humain Herpès 8 (HHV-8) est un Herpèsvirus lymphotrope proche du virus d’Epstein Barr (EBV). Au cours de la lymphoprolifération B qu’est la Maladie de Castleman Multicentrique (MCM) HHV-8 est spécifiquement associé à une profifération de plasmablastes monotypiques IgM/. Ces cellules expriment des facteurs de transcription qui suggèrent que ces cellules sont au stade plasmablastique ou pré-plasmocytaire de la différenciation B.Les cellules invariantes Natural Killer (iNKT) sont des cellules innées qui jouent un rôle dans l’immunité antivirale, en particulier dans le contrôle des Herpèsvirus. Une diminution de ces cellules est associée à l’infection VIH ou l’âge, deux situations associées aux pathologies tumorales associées à HHV-8. Dans la première partie du travail nous avons analysés les iNKT chez des patients MCM et montrés des anomalies de fréquence et de prolifération de ces cellules. Les anomalies des cellules sont associées à des anomalies de répartition des sous populations B mémoires dans le sang circulants et la rate de ces patients. Des expériences de co-cultures montrent que les cellules iNKT pourraient être nécessaires au maintien de ces populations BDans la seconde partie de ce travail, nous avons démontré que la MCM HHV-8 est associée pendant les poussées de a maladie à une circulation dans le sang périphérique de cellules présentant les caractéristiques typiques des plasmablastes décrits jusqu’à présent uniquement dans les tissus lymphoïdes. Nous avons ensuite analysé le profil d’expression génique des cellules B infectées par HHV-8 par rapport à celui de sous populations B normales. Nos résultats montrent clairement que les cellules infectées par HHV-8 présentent un profil d’expression génique très différent de celui des sous populations B normales. Leur profil est par ailleurs caractéristique de plasmablastes. De plus, ces cellules sont en prolifération, modulent négativement l’expression de beaucoup de gènes associés à l’immunité et l’adhésion cellulaire. Enfin, nous confirmons que les cellules B infectées par HHV-8 de la MCM sont bien polyclonales même dans le sang circulant et sans mutations somatiques.Au total, ces résultats nous permettent de proposer un modèle de la physiopathologie de la MCM associée à l’infection HHV-8.

  • Titre traduit

    Immunopathology of HHV-8-associated Multicentric Castleman Disease. B and iNKT cell alterations


  • Résumé

    Human Herpesvirus-8 is a B-lymphotropic \γ-herpesvirus closely related to the Epstein-Barr virus (EBV). He is specifically associated with monotypic (IgM/λ) plasmablasts in Multicentric Castleman disease (HHV-8 MCD), which is a B lymphoproliferative disorder. These cells express transcription factors suggesting they are at the plasmablast or pre-pasma cell stage of differentiation. Invariant natural killer T (iNKT) cells are innate-like T cells that play a role in antiviral immunity, specifically in controlling viral replication in EBV-infected B cells. Decline of iNKT cells is associated with age or HIV infection, both situations associated with HHV-8-related diseases. We demonstrated that iNKT cell abnormalities are associated with HHV-8 MCD. These iNKT cell alterations were found to be associated with an imbalance in the frequency of circulating and splenic B cell subsets, and results of Coculturing experiments indicate that iNKT cells may be required for maintaining this cell population. In the second part of our work thesis, we demonstrate that HHV-8 MCD is associated with a unique population of circulating plasmablasts detected during the flare of the disease, with the typical phenotype of the MCD HHV-8-infected plasmablasts in MCD lesions. Then, we used gene expression profile analysis (about 48 000 genes) to further define the phenotype of this MCD HHV-8-infected cells and to investigate the lymphoma relationship to normal B cell subpopulations. The results showed that MCD HHV-8-infected cells displayed a common gene expression profile that is clearly distinct from all the normal B cell subpopulations. The gene expression profile of MCD HHV-8-infected cells was defined as plasmablastic. Moreover, the transcriptomic pattern of MCD HHV-8-infected cells demonstrates that these cells are proliferating and escaping the immune system. Finally, we determined the clonality and the cellular origin of the monotypic circulating plasmablasts by studying the rearranged immunoglobulin heavy genes in LANA+ HHV-8-infected B cells from patients with HHV-8 MCD. Our results show that these cells are polyclonal without somatic mutation. Altogether our results allowed us to elaborate a model of MCD physiopathology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.