L'étude de l'influence du contexte sur la poursuite oculaire

par Arthur Portron

Thèse de doctorat en Sciences Cognitives

Sous la direction de Jean Lorenceau.

Soutenue le 20-06-2017

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec Ecole normale supérieure (laboratoire) .

Le président du jury était Ryad Benosman.

Le jury était composé de Anna Montagnini, Pierre Pouget.

Les rapporteurs étaient Françoise Vitu-Thibault, Laurent Madelain.


  • Résumé

    La poursuite est un mouvement oculaire qui permet de suivre un objet qui se déplace de manière lente et continue dans notre environnement. Les recherches ont démontré que ce mouvement est sous-tendu par la contribution simultanée de signaux liés à l'image de la cible et du contexte visuel sur la rétine, de signaux extra rétiniens reflétant l'implication de mécanismes cognitifs et de la copie d'efférence, ainsi que de la mise en jeu de processus d'inhibition et de suppression de certains signaux liés au contexte visuel. Cette combinaison dynamique permet au système de s'adapter et de maintenir le mouvement de poursuite dans une grande variété de contextes. Si la présence et la sélection d'un signal de mouvement dans l'environnement est considérée comme une condition sine qua none au déclenchement et au maintien de la poursuite, certaines observations depuis les années 70 nuancent ce postulat. Afin d'approfondir la compréhension des mécanismes sous-jacent au maintien de la poursuite après disparition du signal de mouvement et de questionner la nature des signaux sensoriels conduisant à la génération de poursuite, mon travail de thèse a porté sur l'étude de l'influence de deux contextes spécifiques. Ces deux contextes, l'un visuel l'autre auditif, partagent la propriété d'être corrélés au mouvement oculaire généré par l'individu. De fait, ces contextes fournissent un signal nouveau porteur d'une information sur le mouvement en cours. Dans différentes configurations de visibilité de la cible, nous avons étudiés l'influence de ces contextes sur le maintien de la poursuite, et sur la génération volontaire de mouvements oculaires lisses et continus.

  • Titre traduit

    A study of contextual effects on smooth-pursuit eye movements


  • Résumé

    Pursuit eye movements allow us to track a target which moves continuously and slowly in our visual environment. Studies have shown this movement is based on the simultaneous contribution of retinal signals linked to the retinal image of the visual target and to the context, on extra retinal signals underlying cognitive process and the efference copy, and some inhibition and suppression processes related to the visual context. This dynamical combination allows the pursuit system to adapt in a wide range of contexts. If the presence of a motion signal in the visual environment is thought as a prerequisite to initiate and then to maintain the pursuit, some results since the 70’s moderate this view. In order to investigate the mechanisms underlying the maintenance of pursuit eye movements after target disappearance and the nature of signals leading to generate pursuit, we investigate the effects of two different contexts. These contexts, a visual one, and an auditory one, share the same property which is to be dependent on eye movements. As a result of this dependence, the contexts yield a new signal, visual or auditory, which carry an information about the ongoing eye movement. We study the effects of these information induced by the contexts in procedure involving the generation and the maintenance of smooth pursuit eye movements, and the generation of smooth and continuous eye movements without a moving target.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?