Penser la méthode dans l'Espagne du XVIe siècle : l'œuvre de Francisco Sánchez de las Brozas

par Sophie-Bérangère Singlard

Thèse de doctorat en Études romanes espagnoles

Sous la direction de Mercedes Blanco.

Le président du jury était Marina Mestre Zaragozà.

Le jury était composé de Harald Ernst Braun, Luis Gómez Canseco, Fabrice Quero.


  • Résumé

    Un des plus illustres penseurs de l’Espagne du XVIe siècle, Francisco Sánchez de las Brozas (1523-1600) n’a pourtant pas fait l’objet de travaux qui englobent la totalité de sa production et resituent sa pensée dans l’histoire des idées de son époque. Professeur de grec et de rhétorique à l’université de Salamanque, il publie sur des sujets aussi variés que la grammaire, l’astronomie, la poésie ou la dialectique. Nous nous proposons de comprendre son oeuvre comme étant structurée par deux questions fondamentales. D’une part, Sanctius repense les trois arts du trivium pour donner une importance nouvelle à la dialectique et en faire un véritable art de penser. D’autre part, il développe diverses interrogations liées au concept de méthode pour apprendre, raisonner, transmettre les disciplines ; en somme, pour diriger l’esprit. Sánchez de las Brozas se donne et revendique une série de critères qui rendent possible la rigueur de la pensée : il pense la méthode. La méthode est celle qu’il applique lui-même à ses démonstrations pour leur donner légitimité, validité et acuité. Mais elle est aussi ce concept qui exprime une volonté de pouvoir organiser les disciplines et rationnaliser. Nous nous proposons donc de l’envisager à la fois comme un enseignant, un penseur, un humaniste mais aussi comme un intellectuel impliqué dans la diffusion de ses idées. En comprenant Sanctius parmi les penseurs de la méthode du XVIe siècle, nous inscrivons notre travail dans un courant de l’histoire des idées qui entend démontrer l’importance de l’humanisme philosophique du XVIe siècle dans la construction de paradigmes fondamentaux de la pensée du XVIIe siècle.

  • Titre traduit

    A reflection on method in sixteenth-century Spain : the works of Francisco Sánchez de las Brozas


  • Résumé

    One of the most famous and acclaimed thinker of sixteenth-century Spain, Francisco Sánchez de las Brozas, Sanctius (1523-1600), has never been properly studied in a research work that would embrace his complete production and understand it in the History of ideas of his time. A teacher of rhetoric and Greek at the university of Salamanca, he published in a great variety of fields such as grammar, astronomy, poetry or logic. We offer to understand his works as structured by two main axes. First of all, Sanctius produces an important reflection on the three arts of the trivium in which he gives a specific emphasis on logic and turns it into a true art of thinking. Also, he develops several reflections around the concept of method to learn, reason and transmit the disciplines. To do so, he uses several intellectual criteria to ensure the accuracy of thinking: he is a thinker of method. Method is what he himself applies in all his demonstrations to give them legitimacy, validity and accuracy. But it is also a concept that expresses a will to organize and rationalize the disciplines. We thus aim at contemplating him at the same time as the teacher, the thinker, the humanist and the intellectual engaged in making his ideas be heard. By understanding Sanctius as a thinker of method, we follow a path set in History of ideas that aims at highlighting the importance of sixteenth-century philosophical humanism in the construction of fundamental paradigms of seventeenth-century thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.