La réception de la matière de Bretagne aux XIIe-XIIIe siècles : Marie de France et ses contemporains

par Natalia Dolgorukova

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet.

Le président du jury était Sylvie Lefèvre.

Le jury était composé de Jean-Marie Fritz, Yasmina Foehr-Janssens, Ludmilla Evdokimova.


  • Résumé

    Les auteurs qui vivaient à la cour des Plantagenêt, créaient une sorte de mythe historique et culturel, appelé à contribuer à la consolidation politique et sociale de leur royaume. Les Lais de Marie s’inscrivent dans ce contexte. La première partie montre pourquoi et comment Marie s’adresse à l’œuvre historiographique de Wace. L’influence de cet écrivain transparaît incontestablement dans l’œuvre de Marie et il n’est pas impossible que son projet littéraire, consistant à créer un recueil des douze lais, puisse être inspiré par la chronique de l’historiographe. La seconde partie dégage de nombreux liens intertextuels entre Marie et Chrétien de Troyes. Les contes d’origine celtique portant sur les transformations des personnes en animaux, « métamorphoses bretonnes », furent aux yeux de Marie une sorte de version des Métamorphoses antiques, un monument littéraire adapté par le jeune Chrétien. Celui-ci n’hésitait pas à faire dans ses romans des allusions plus au moins claires aux lais. La troisième partie étudie les notions-clés de la poésie des troubadours, ainsi que certains genres de la lyrique provençale qui auraient pu influencer les Lais. La quatrième partie met en lumière l’aspect parodique de la réception de la matière bretonne, ainsi que des lais de Marie par les auteurs anonymes. Marie transforme radicalement le statut culturel et littéraire des contes bretons, en imprégnant leurs adaptations françaises des réminiscences des écrits créés par ses contemporains et en ennoblissant les personnages conformément à la nouvelle morale de la société courtoise. Le genre de lai acquiert des contours précis, le chronotope breton se fixe en tant qu’élément essentiel du lai.

  • Titre traduit

    The Reception of the Matter of Britain at XIIe-XIIIe s. : Marie de France and Her Contemporaries


  • Résumé

    Authors who lived at the Plantagenet court created a historical and cultural myth that was meant to contribute to the political and social consolidation of the kingdom. Marie de France’s Lais are situated in this context. The first part of my thesis focuses on how and why Marie addresses the historiographical work of Wace. Not only is his influence visible in the lais but his voluminous poetical chronicle might have inspired in Marie the very idea of composing a collection of twelve lais. The second part brings to light a significant number of intertextual connections between Marie de France and Chrétien de Troyes. It is argued that Marie saw some similarities between the tales of Celtic origin about the transformation of humans into animals and Ovid’s Metamorphoses, translated by young Chrétien de Troyes. In his turn, Chrétien did not hesitate to allude to Marie’s Lais, more or less openly. The third part centers on the key notions and certain genres of troubadour poetry as a potential source of Marie’s Lais. The fourth part examines the parodic aspect in the reception of the Matter of Britain and of Marie’s Lais by anonymous authors. The results of my research have lead me to the conclusion that Marie radically transformed the cultural and literary status of Breton tales, filling them with reminiscences of her contemporaries’ writings, ennobling the characters of her tales in accordance with the new moral code of the court, and endowing them with the gloss of a fairy-tale ideality. Her immediate successors made this gloss even more pronounced. Thus the genre of the lai acquired a precise shape, and the Breton chronotope became an essential element of the lai.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.