Le Dialogue des langues. Style, énonciation et argumentation dans la première partie du Phèdre de Platon

par André Rehbinder

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Paul Demont.

Soutenue le 01-12-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec EDITTA (Édition, Interprétation, Traduction des Textes Anciens) (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Monique Trédé-Boulmer.

Le jury était composé de Marie-Pierre Noël, Pierre Chiron, Franco Trabattoni.


  • Résumé

    La présente étude se fonde sur le postulat que le style de Platon dans le Phèdre entretient un lien nécessaire avec le contenu, que le style crée le contenu. Elle s’efforce de montrer que la description de ce lien suppose de prendre en compte les aspects énonciatifs de l’œuvre, c’est-à-dire à la fois la situation d’énonciation dans laquelle s’inscrit chaque réplique et la façon dont l’auteur s’adresse au lecteur. En effet, se fondant sur la notion bakhtinienne de dialogisme, elle définit la fonction du style par le fait d’orchestrer une pluralité linguistique : Platon représente différentes langues à l’intérieur du dialogue, la langue poétique, la langue technique des orateurs, ou encore la langue des philosophes qui l’ont précédé, et les met en dialogue, les confronte, créant ainsi une nouvelle conception de l’objet du dialogue, le discours d’abord, l’âme amoureuse ensuite. La situation d’énonciation révèle le travail sur le matériau linguistique et permet la mise en dialogue des différentes langues, tantôt en les distribuant entre différents personnages, qui deviennent chacun une source de sens pour les termes employés, tantôt en ajoutant au contexte immédiat dans lequel s’insère le mot un contexte large, qui demande, pour le même mot, un sens différent de celui qui est cohérent avec le contexte immédiat. En outre, certaines particularités de la situation d’énonciation remettent en cause les présupposés sur lesquels se fonde la compréhension d’un énoncé, notamment le principe de non-contradiction : ces particularités ne doivent pas être effacées, elles correspondent selon nous à l’intention de Platon et constituent des énigmes interprétatives qu’il pose au lecteur.

  • Titre traduit

    The Dialogue of Languages. Style, Enunciation and Argumentation in the First Part of Plato’s Phaedrus


  • Résumé

    This study is based on the thesis that Plato’s style in the Phaedrus creates the content. The study attempts to show that in order to describe this interaction one has to take into consider the enunciative aspects of the text, that is the enunciative situation into which every phrase subscribes and the way the author addresses to the reader. In fact, based on Bakhtin’s notion of the dialogism, our work defines the function of the style by the means of orchestrating a linguistic plurality: Plato presents different languages inside the dialogue, such as the poetic language, the orators’ technic language or also the language of the philosophers who had preceded him; he makes them interact and confront between them, creating by this a new concept of the dialogue’s object, i.e. the speech and the enamoured soul. The enunciative situation reveals the work done on the linguistic material and permits to implement the dialogue between different languages either by attributing these languages to different characters, who become themselves a source of the sense for the terms employed, or by adding to the word’s immediate context a much larger context who demands, for the same word, a new sense different from the one who is coherent with the immediate context. In addition, some particularities of the enunciative situation question the assumptions on which is based the understanding of any statement, in particular, the principle of non-contradiction : according to our theory, these particularities shouldn’t be erased, they correspond to Plato’s intention and form the interpretative riddles that Plato addresses to the reader.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.