Figures et fictions d'auteur chez Lucien de Samosate

par Myriam Diarra

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Alain Billault.

Soutenue le 25-11-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec EDITTA (Édition, Interprétation, Traduction des Textes Anciens) (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Olivier Munnich.

Le jury était composé de Michel Briand, Estelle Oudot, Karen Ní Mheallaigh.


  • Résumé

    Partant du constat de l'omniprésence de Lucien dans son corpus, notre thèse se propose de dresser un panorama des autoreprésentations auctoriales dans l'ensemble de l'œuvre de Lucien de Samosate, mais dans une perspective résolument théorique. En effet, parce qu'il se constitue comme point focal de sa propre œuvre, Lucien a souvent tendance à faire l'objet d'une lecture biographique de la part de la critique. Cette thèse se donne pour objet de redonner à l'autoreprésentation de l'auteur son sens de geste poétique. En choisissant le terme de figure, auquel on donne ici un sens plus restreint qu'à celui de persona, on s'intéressera uniquement aux moments où l'auteur fait explicitement l'objet de son propre discours.La première partie de notre thèse consiste donc en une importante typologie des mises en scène de soi chez Lucien: on part des apparitions les plus explicites de l'auteur en contexte référentiel, dans le corpus oratoire ou biographique, pour traiter ensuite de la partie fictionnelle du corpus. L'un des objectifs de ce travail est en effet de redonner à Lucien sa place de pionnier dans l'invention de l'autofiction.La seconde partie de notre thèse tire les conclusions poétiques de cette typologie, en dégageant aux autoreprésentations de l'auteur une double fonction : d'abord, elles doivent dire l'individu social et intellectuel, mais dans une démarche qui transcende les genres et la séparation traditionnelle entre référentialité et fiction. Ensuite, les figures de l'auteur ont pour fonction de servir de vecteur à un message métapoétique extrêmement riche, qui va de la théorie de la fiction à celle de la réception.

  • Titre traduit

    Authorial figures and fictions in Lucian of Samosata


  • Résumé

    The starting point of this PhD thesis was the constatation of Lucian's omnipresence within his own corpus. This phenomenon often led critics to have an excessively biographical approach to this author. The aim of this thesis is thus to give an account of the vast scope of self-representations within Lucian's corpus, in a theoretical perspective, in order to show that the staging of the self can be seen as a poetical gesture. The first part of this work thus consists in a typology of all the auctorial self-representations that can be found within Lucian's œuvre. It ranges from the most explicit forms of authorial presence, in referential works, such as prolaliai and biographies, to the most fictional part of the corpus. The aim of this work is to establish Lucian's position as a pioneer in the invention of autofiction.The second part of this thesis draws the theoretical conclusions of this typology, by showing that authorial self-representations have two main functions : first, they help defining Lucian's social and intellectual identity, beyond generic boudaries ; second, they serve a metaliterary purpose : as vicarious surrogates, Lucian's doubles appear as a powerful means of expressing his aesthetical views.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?