Révolution et figaromania. Réception, usages et significations du théâtre de Beaumarchais (XVIIIe-XIXe siècles)

par Virginie Yvernault

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Pierre Frantz.

Soutenue le 17-11-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Florence Naugrette.

Le jury était composé de Olivier Bara, Christian Biet, Philippe Bourdin.


  • Résumé

    Beaumarchais n’est pas seulement un dramaturge célèbre du XVIIIe siècle, c’est avant tout le père de Figaro, cette figure familière qui s’invite dans le débat public dès qu’il est question de liberté d’expression ou de lutte contre l’injustice. Récusant le concept de mythe, dont les études de réception sont friandes, cette étude s’interroge sur la manière dont l’usage systématique de Figaro dans des domaines extra-littéraires détermine l’ensemble du discours critique sur Beaumarchais. Aux origines de la figaromania, il y a un parcours de la subversion à l’institutionnalisation, qui s’opère à la fin du XIXe siècle, lorsque la Révolution « entre au port », avec l’avènement des républicains. Cette enquête propose donc une histoire de la réception qui puisse montrer la convergence entre les significations d’une œuvre appartenant au patrimoine national et les multiples usages et appropriations dont elle fait l’objet, envisagés dans leur diversité à l’échelle européenne.

  • Titre traduit

    Revolution and Figaromania : The reception, roles and meanings of Beaumarchais’ plays throughout the 18th and 19th centuries


  • Résumé

    Beaumarchais is not only a famous 18th century playwright, but first and foremost the architect of Figaro; the well-known character who slides his way into the public debate as soon as liberty of expression or the fight against injustice is evoked. Challenging the idea of a myth, endorsed by other reception studies, this study analyses how the systematic use of Figaro outside the literary domain shapes the entire critical discourse on Beaumarchais. At the origins of figaromania, there is a transition from subversion to ‘institutionalisation’ at the end of the 19th century as the French Revolution came to an end, with the arrival of the Republicans. Therefore, this study proposes a historical context of the reception of Beaumarchais’ work, at the European level, that shows the convergence between the meaning of an oeuvre that belongs to the national cultural heritage and the many different roles and appropriations that this oeuvre assumes.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.