Les débuts d'Élémir Bourges (1852-1886)

par Evrard de Maupeou d'Ableiges

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de André Guyaux.

Soutenue le 06-11-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Littérature française XIXe-XXIe siècles (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre Caizergues.

Le jury était composé de Sophie Basch, Guy Ducrey.


  • Résumé

    Notre thèse retrace la jeunesse d’Élémir Bourges (1852-1925), de sa naissance à Manosque jusqu’à son départ pour Samois, en août 1886. Nous examinons l’enfance du romancier à Marseille, ses découvertes artistiques, ses premiers essais littéraires (influencés par le Parnasse et le naturalisme), les amitiés qu’il noua à Paris, à partir de 1874 (Bourget, Coppée, Bouchor, Richepin, Redon, Zola, Montesquiou, Margueritte, Lorrain, Primoli, Goncourt, Mirbeau, Banville, etc.), la genèse de Jacques d’Aubray, de La Haine de Joël Servais, d’Angélique Pitié, de Sous la hache, du Crépuscule des dieux, de L’Enfant qui revient, des Oiseaux s’envolent et les fleurs tombent, son activité de critique dramatique au Parlement, de chroniqueur au Gaulois, et de critique littéraire dans la Revue des chefs-d’œuvre, sa rencontre en 1878 avec Anna Braunerova, sa future femme, et avec l’artiste tchèque Zdenka Braunerova, la réception du Crépuscule des dieux (1884) et de Sous la hache (1885). Notre biographie s’appuie sur un nombre très important de documents inédits, issus de la Bibliothèque nationale de France, du fonds Buzzini-Bourges des Archives de l’État du Valais, des Archives littéraires de Prague, des Archives du Musée de la Bohême centrale à Roztoky et de collections privées. Elle est suivie d’une édition du manuscrit de Jacques d’Aubray, premier roman inédit de Bourges.

  • Titre traduit

    Élémir Bourges’s Beginnings (1852-1886)


  • Résumé

    Our thesis recounts the youth of Elémir Bourges (1852-1925), from his birth in Manosque until his departure for Samois in August 1886. We examine the novelist’s childhood in Marseille, his artistic discoveries, his first literary projects (influenced by Parnassianism and Naturalism) and the friendships he formed in Paris from 1874 (with Bourget, Coppée, Bouchor, Richepin, Redon, Zola, Montesquiou, Margueritte, Lorrain, Primoli, Goncourt, Mirbeau, etc.), the genesis of Jacques d'Aubray, La Haine de Joël Servais, Angélique Pitié, Sous la hache, Le Crépuscule des dieux, L'Enfant qui revient, Les oiseaux s’envolent et les fleurs tombent, his dramatic criticism in Le Parlement, chronicles in Le Gaulois, literary critic in La Revue des chefs-d’œuvre, his meeting in 1878 with Anna Braunerova, his future wife, and with the Czech artist Zdenka Braunerova, the reception of Le Crépuscule des dieux (1884) and Sous la hache (1885). Our biography is based on a large number of unpublished documents from the National Library of France, the Buzzini-Bourges fund of the Archives of the State of Valais, the Literary Archives of the Museum of Czech Literature (Prague), the Archives of Museum of Central Bohemia in Roztoky and private collections. It includes an edition of the manuscript of Jacques d'Aubray, Bourges’s first novel.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.