Édition critique des lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo de 1874-1875

par Véronique Heute

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Florence Naugrette et de Jean-Marc Hovasse.

Soutenue le 29-06-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) et de Institut des textes et manuscrits modernes (Paris) .

Le président du jury était Alain Pagès.

Le jury était composé de Florence Naugrette, Jean-Marc Hovasse, Françoise Simonet-Tenant, Sophie Vanden Abelee.


  • Résumé

    Pendant cinquante ans, de 1833 à 1883, Juliette Drouet écrivit environ vingt-deux mille lettres à Victor Hugo. Le corpus étudié, composé de 653 lettres plus une enveloppe, propose la lecture continue des lettres, transcrites et annotées. Il s’inscrit dans un projet de l’édition intégrale de cette correspondance, dont Florence Naugrette, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne, est la directrice. Ces lettres ont un triple intérêt : biographique, historique et littéraire. Juliette Drouet décrit la nouvelle vie de famille de Victor Hugo qui a décidé de réunir ses petits-enfants, sa belle-fille ainsi que Juliette Drouet, dans le même immeuble du 21 de la rue de Clichy, à des étages différents. Ce déménagement est annoncé dès le début de l’année 1874 et occupe nombre de lettres, tout comme l’aménagement du second étage où habite Juliette Drouet et où Victor Hugo travaille et reçoit ses invités lors de ses dîners et ses soirées. De plus, ces lettres sont un témoignage de la vie quotidienne d’une maîtresse de maison à la fin du XIXe siècle, et de ses domestiques. Elles évoquent aussi la proximité avec les animaux, l’usage des médicaments et donnent des renseignements précieux sur les relations entre les malades, la santé et la médecine. Leur intérêt littéraire se révèle dans les comptes rendus de l’accueil de Quatre-vingt-treizième et des lectures du Rappel, en plus du genre hybride de journal épistolaire que ces lettres possèdent. Beaucoup plus que la maîtresse, Juliette Drouet apparaît comme l’épouse de Victor Hugo. Il légitime cette relation par les cinq lettres qu’il lui écrit chaque année et montre que Juliette Drouet est bien la pierre angulaire de son existence.

  • Titre traduit

    Juliette Drouet’s letters to Victor Hugo, edition and study for 1874-1875


  • Résumé

    For fifty years, from 1833 to 1883, Juliette Drouet wrote about twenty-two thousand letters to Victor Hugo. The corpus studied, 653 letters more one envelope, offers the continuous reading of the letters, transcribed and annotated. It is part of a project of the complete edition of this correspondence, which Florence Naugrette, Professor at the University Paris-Sorbonne, is the Director. These letters have a triple interest : biographical, historical and literary. Juliette Drouet describes new family life of Victor Hugo who decided to meet her grandchildren, daughter-in-law and Juliette Drouet, different floors in the same building of the 21 street of Clichy. This move is announced early in the year 1874 and occupies number of letters, just as the development of the second floor where lives of Juliette Drouet and where Victor Hugo works and receives his guests at his dinner and his evenings. Moreover, these letters are a testimony of the daily life of a housewife at the end of the 19th century, and her servants. They also evoke the proximity with animals, the use of drugs and give valuable information on the relationships between patients, health and medicine. Their literary interest is revealed in the reviews of Quatrevingt-Treize and the readings of Le Rappel, in addition to the hybrid kind of epistolary diary that these letters have. Victor Hugo legitimate this relationship with the five letters that he write her every year and shows that Juliette Drouet is the cornerstone of his existence.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.