Une université dans un processus de construction nationale : l'université du Dahomey-Bénin en Afrique occidentale (1950-2002)

par Aimé Frédéric Hounzandji

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Armelle Enders.

Soutenue le 15-06-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Odile Goerg.

Le jury était composé de Armelle Enders, Françoise Blum, Bruno Garnier, Rebecca Rogers, Sébastien Dossa Sotindjo.

Les rapporteurs étaient Françoise Blum, Bruno Garnier.


  • Résumé

    L’université du Bénin (ex Dahomey), étudiée entre 1950 et 2002, est un essai de contribution à l’histoire des universités en Afrique subsaharienne. L’ambition de cette recherche a été de montrer comment une université a pu être un lieu-clé dans le processus de construction nationale du Dahomey-Bénin, au lendemain des indépendances africaines de 1960. Créée en 1970, grâce essentiellement à l’appui de la France, l’université du Bénin, à l’instar de toutes celles de l’Afrique francophone, est marquée par un conflit permanent entre continuité et rupture avec le système éducatif hérité de l’époque coloniale. Conçue comme l’institution publique de formation des élites, l’université du Bénin est aussi un haut lieu de militantisme de la jeunesse et d’opposition au pouvoir, avec des répercutions sur la vie nationale entière. Étudier l’histoire de l’université, c’est en définitive, faire l’histoire de la société, de la jeunesse, des élites, du pouvoir, de l’administration et des relations internationales. Aussi, comprendre les enjeux des transformations de l’enseignement supérieur au Bénin aujourd’hui, nous apparaît-il, à la lueur de nos propres recherches, nécessiter des collaborations internationales permettant de croiser les échelles d’analyse et de multiplier les points de vue.

  • Titre traduit

    A university in a process of national construction : the University of Dahomey-Benin in West Africa (1950-2002)


  • Résumé

    The University of Benin (ex Dahomey), studied between 1950 and 2002, is an attempt to contribute to the history of universities in sub-Saharan Africa. The ambition of this research was to show how a university could be a key place in the process of national construction of Dahomey-Benin, following the independence of Africa in 1960. Established in 1970, with mainly to the support of France, the University of Benin, like all those in French-speaking Africa, is marked by a permanent conflict between continuity and rupture with the educational system inherited from the colonial era. The Benin University, conceived as a public institution for the training of elites, is also a center of youth activism and opposition to power, with repercussions on the entire national life. To study the history of the university means ultimately to study the story of the society, youth, elites, power, administration and international relations. To understand the challenges of the transformations of higher education in Benin today, it appears to us, in the light of our own research, to require international collaborations allowing to cross the scales of analysis and to diversify the points of view.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.