Pratiques scripturales et écriture SMS. Analyse linguistique d’un corpus de langue française

par Frédéric André

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Gilles Siouffi.

Soutenue le 24-04-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sylvie Plane.

Le jury était composé de Gilles Siouffi, Cédrick Fairon, Rachel Panckhurst, Elisabeth Stark.


  • Résumé

    Depuis le début du XXIème siècle, la pratique du SMS interroge sur l’usage qui est fait des normes linguistiques traditionnelles dans les écrits du quotidien. Au regard de l’histoire de l’écriture, la rapidité de son avènement en tant que pratique privilégiée de la communication interpersonnelle renvoie aux questionnements sur la diffusion de toute pratique émergente : comment les gens l’utilisent-ils ? Dans quelle mesure le support qu’est le téléphone portable influence-t-il la graphie ? Les divers choix rédactionnels sont-ils liés aux paramètres d’âge, de genre, de lieu de résidence, de niveau d’études, ou d’expérience du SMS ? L’écriture SMS possède-t-elle des caractéristiques homogènes ? Quel rapport entretient-elle avec l’oral ? Peut-elle être le creuset de futures évolutions de la langue écrite ? Par l’analyse linguistique manuelle de plus de 10 000 SMS authentiques rédigés en français, issus de collectes réalisées en Belgique, sur l’île de la Réunion, en Suisse, au Québec et dans le sud de la France, cette étude montre que l’écriture SMS, générée dans le cadre d’échanges majoritairement informels où le contexte joue un rôle crucial, tend vers l’appropriation personnelle du code graphique, sans que la norme orthographique standard soit systématiquement mise à mal. Il en ressort que l’écriture SMS apparait comme révélatrice de l‘identité de chacun, en termes de rapport à l’écriture et de capacités d’adaptation du discours. Ces recherches indiquent également que l’écriture SMS présente parfois des traits qui rendent compte de l’existence d’un lien fort entre code graphique et oralisation cognitive d’un message.

  • Titre traduit

    Scriptural practices and SMS writing. Linguistic analysis of a French-language corpus


  • Résumé

    Since the beginning of the XXIst century, the SMS practice questions the use of traditional linguistics norms in daily writings. According to the history of writing, its rapid growth as a prefered practice in interpersonal communication refers to questions about the dissemination of any emergent practice: how people use-it? In which way does a support such as a mobile phone influence the way of spelling? Could the writings depend on the age, gender, place of residency, education level or experience of SMS? Does SMS writing have homogeneous characteristics? Is-it related to the oral language? Can it be the cradle of the evolutions of written language? By manual analysis of linguistic of more than 10,000 authentic SMS in French, from corpora collected in Belgium, Reunion Island, Switzerland, Quebec and southern France, this study shows that SMS writing is aimed at personal appropriation of the graphic code, without orthographic standard systematically suffering. It shows that SMS writing reveals everyone’s identity, in terms of their relationship to writing and ability to adapt the discourse. This research also indicates that SMS writing can sometimes present caracteristics that account for the existence of a strong link between graphic code and cognitive oralisation of a message.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.