Dignité et identité : famille et école dans les quartiers populaires

par Kazuki Murakami

Thèse de doctorat en Sciences sociales et philosophie de la connaissance

Sous la direction de Didier Lapeyronnie.

Soutenue le 15-03-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec GEMASS (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Olivier Cousin.

Le jury était composé de Didier Lapeyronnie, Michel Kokoreff, Marie-Hélène Bacqué, Marco Oberti.


  • Résumé

    Dans le discours public sur les quartiers populaires, les familles sont régulièrement accusées d’être responsables des problèmes des enfants, tels que la délinquance et l’échec scolaire. Les familles issues de l’immigration maghrébine et africaine sont plus particulièrement la cible de ces accusations, en références à leurs structures familiales et cultures spécifiques supposées. L’objectif de cette thèse est de réfléchir à la question éducative dans les quartiers populaires à travers l’analyse des discours des parents, des jeunes et des acteurs scolaires et locaux. En s’appuyant sur des enquêtes dans deux quartiers de banlieue parisienne, cette thèse examine tout d’abord le processus de construction locale des « problèmes de familles » autour de l’éducation. Les habitants des quartiers reproduisent les stigmates donnés en les retournant envers les autres. Les acteurs locaux et scolaires mobilisent le contexte culturel des familles immigrées pour rendre compte des enjeux éducatifs auxquels ils font face. Ensuite, le regard se porte sur l’éducation au sein des familles et les expériences des jeunes. Les parents font preuve de passivité envers l’éducation scolaire et l’environnement social du quartier, mais ils essaient de prendre un rôle actif dans la transmission culturelle et religieuse. Les jeunes intériorisent ce contexte culturel et ont plusieurs identités, dont la centrale est d’être musulman. Les institutions solides et les groupes sociaux s’affaiblissent, et les identités et les repères de racine se bousculent avec les expériences des immigrations et des discriminations. La culture d’origine et la religion donnent aux parents et jeunes la dignité et l’identité.

  • Titre traduit

    Dignity and identity : Family and school in the working-class neighborhoods


  • Résumé

    In the debate concerning working-class neighborhoods, families are accused of a lack of responsibility with regard to their children’s educational problems, such as delinquency and school failure. In particular, Maghrebi and African immigrant parents are always at the heart of the discussion, given their family structures and cultural context. This study investigates educational questions in working-class neighborhoods by examining the discourses and experiences of parents, youth, and school and local actors. Based on empirical research conducted in two working-class neighborhoods in the Parisian suburbs, this study firstly shows the process of constructing “family problems” in education at the local level. Stigmas established by society are reproduced among inhabitants to differentiate themselves from others. Local and school actors understand educational issues through the cultural context of immigrant families. Secondly, we investigate the education conducted within families and through young people’s experiences. Parents show passive attitudes vis-à-vis school education and the social environment of their neighborhoods, but they try to play an active role in transmitting culture and religion. Youth internalize this cultural context and have several identities, the most central of which being their identity as a Muslim. Fundamental institutions and social groups are weakened, and identity and cultural roots have become unstable due to immigration and the discrimination. Cultural origin and religion provide parents and youth with dignity and identity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.