Bayle et Port-Royal : la tolérance et la morale de soumission

par Masako Tanigawa

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Laurent Susini.

Soutenue le 21-03-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hubert Bost.

Le jury était composé de Laurent Susini, Gianni Paganini, Antony McKenna.


  • Résumé

    Pierre Bayle (1647-1706) construit sa pensée tantôt en se rapprochant d’esprits contemporains, tantôt en s’en éloignant. Pour examiner sa figure complexe, nous confrontons ses textes à ceux des écrivains de Port-Royal, tels Antoine Arnauld, Pierre Nicole et Blaise Pascal, ainsi qu’à ceux de Bossuet. Notre analyse se situe au prolongement des études ayant tenté ces comparaisons, comme l’ont fait É. Labrousse, K. Nozawa et L. Simonutti pour le débat théologique, et A. McKenna et G. Mori sur le plan philosophique. Après avoir vérifié que la théologie de Bayle et celle de Port-Royal sont également fondées sur les idées thomistes de conscience humaine et de loi naturelle, nous avons précisé que la relecture des textes de Nicole permet à Bayle de reformuler le concept thomiste d’ignorance pour proposer une forme plus radicale de tolérance religieuse : tous les hommes ont le droit de suivre leur conscience – fût-elle errante. Nous avons ensuite rapproché la pensée politique de Bayle de celle de Port-Royal ainsi que de celle de Bossuet. Bayle, Arnauld et Bossuet, partisans de l’obéissance civile au pouvoir politique, condamnent Pierre Jurieu qui réclame le droit des peuples contre les souverains, au nom de la liberté de conscience. Ils s’opposent également aux traités « monarchomaques » du XVIe siècle, dont Jurieu est héritier. Cette condamnation conduit Bayle à séparer politique et religion, ainsi qu’à s’opposer à Bossuet, qui permet à Louis XIV d’imposer aux huguenots la conversion au catholicisme, y compris par la force ; Bayle s’approche ainsi de Pascal qui n’adhère pas à l’emploi de la force pour étendre le catholicisme.

  • Titre traduit

    Bayle and Port-Royal : Tolerance and morality of obedience


  • Résumé

    Our study is aimed at emphasizing the Catholic influence on Pierre Bayle (1647-1706)’s texts. For the purpose of arriving at sweeping interpretations, we deal with the texts of writers of Port-Royal, such as Antoine Arnauld, Pierre Nicole, Blaise Pascal, and those of Bossuet. We follow and develop Bayle studies that have attempted these comparisons such as E. Labrousse, K. Nozawa, A. McKenna, G. Mori. At first, we confirm that the theology of Bayle and Port-Royal is based on Thomistic ideas of human conscience and natural law. And the re-reading of the texts of Nicole allows Bayle to rephrase the Thomistic concept of ignorance to propose a radical form of religious tolerance : all men have the right to follow their conscience – even if it is errant. Our next approach is toward Bayle’s political thought. For this purpose, we compare his texts with Catholic texts. Bayle, Arnauld and Bossuet, advocates of civil obedience to political power, condemn Pierre Jurieu, who demands peuples right of rebellion against a monarch in the name of freedom of conscience. They are also opposed to French Huguenot theorists at the end of the sixteenth century named « Monarchomachs », who offered to Jurieu intellectual justifications for resistance to religious persecution. This condemnation leads Bayle to separate political domain from religious domain, contrary to Bossuet’s view, that allows Louis XIV to impose on the Huguenots the conversion to Catholicism, including by force. In this context, Bayle is similar to Pascal, who disapprove of using the political force to extend Catholicism.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.