L’affaire Dreyfus et l’imagerie de presse en France (1894-1908)

par Jean-Luc Jarnier

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Yves Andrieux.

Soutenue le 04-02-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (1992-... ; Paris) , en partenariat avec Centre André Chastel (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Yves Mollier.

Le jury était composé de Jean-Yves Andrieux, Jean-Claude Gardes, Marianne Grivel.


  • Résumé

    L’intensité de la crise nouée autour de l’affaire Dreyfus n’est plus à démontrer. La presse y joue un rôle majeur. Les caricaturistes, en particulier, alimentent de leurs images les quotidiens et périodiques, des ouvrages, cartes postales et affiches. La palette des styles est large. Lorsqu’ils vont au-delà de l’hésitation – moment très court pour certains –, ils placent souvent leurs contributions dans un engagement construit, entre attaques et ripostes. Quand certains restent indécis ou indifférents, d’autres prennent le parti d’en rire. On constate aussi des pratiques de duplicité. À une époque d’âge d’or de la presse, l’iconographie de l’affaire Dreyfus se déploie dans de très nombreux journaux. Interrogées depuis les préludes de l’Affaire, les images donnent à voir une société tourmentée par la défaite de 1870, un patriotisme parfois nourri d’un esprit de revanche, une République trentenaire instable. Elles révèlent aussi la montée très démonstrative de l’antisémitisme et d’un nationalisme à multiples facettes, revigoré par la crise, qui fourbit ses armes contre le régime. Cette thèse examine en priorité le parcours des imagiers, afin d’apprécier l’impact de l’Affaire sur leur art. En second, elle explore comment ont évolué les figurations d’acteurs importants de l’Affaire, en particulier Émile Zola, Joseph Reinach et Henri Rochefort.

  • Titre traduit

    The Dreyfus affair and illustrations in the press in France (1894-1908)


  • Résumé

    The intensity of the crisis brought about by the Dreyfus affair is a proven fact. The press plays a major role. Caricaturists, in particular, contribute their images to daily and periodical publications, books, postcards and posters. The range of styles is wide. After some hesitation – which can be very short - their contributions are constructed engagements of either attack or defence. While some are undecided or indifferent, others resort to humour. We can also see elements of duplicity. At a golden era for the press, iconography of the Dreyfus affair can be seen in numerous newspapers. The images, which have been analysed since the first signs of the Affair, show a society tormented by the defeat of 1870, a patriotism sometimes sustained by a spirit of revenge and an unstable thirty-year old Republic. They also illustrate the extremely demonstrative increase in anti-Semitism and in a multifaceted nationalism ; reinvigorated by a crisis polishing up its arms against the regime. This thesis studies, first and foremost, the careers of the caricaturists in order to appreciate the impact of the Affair on their art. Secondly, it explores the evolution of the presentation of major actors in the Affair; in particular Émile Zola, Joseph Reinach and Henri Rochefort.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 04-02-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.