Hamlet in the Stalin Era and Beyond : Stage and Score

par Michelle Assay Eshghpour

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Michèle Barbe et de Evgenij Aleksandrovič Dobrenko.

Soutenue le 23-01-2017

à Paris 4 en cotutelle avec l'University of Sheffield , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Walter Zidarič.

Le jury était composé de Katerina Clark.

  • Titre traduit

    Les mises en scène et les mises en musique d’Hamlet en ère stalinienne et après


  • Résumé

    Hamlet a longtemps été une partie inséparable de l'identité nationale russe. Cependant, les mises en scène d’Hamlet en Union soviétique (surtout en Russie) durant l'époque de Staline présentèrent des problèmes spécifiques liés aux doctrines idéologiques imposées sur les arts et la culture en général ainsi qu’aux idées reçues concernant l’opinion personnelle de Staline envers de la tragédie. Les deux mises en scènes principales d’Hamlet en Russie au cours de cette période ont été celles réalisées par Nikolai Akimov (1932) et Sergei Radlov (1938). Un réexamen approfondi de ces mises en scène, entrepris dans les chapitres centraux de cette thèse, révèle des détails précédemment inconnus au sujet de leurs conceptions, réalisations, réceptions et au-delà. Cela met en évidence l'importance du rôle de la musique de scène composée pour elles par Dimitri Chostakovitch et par Sergei Prokofiev, respectivement, et suggère l'interaction complexe des agendas individuels et institutionnels. Ce travail a été rendu possible grâce à de nombreuses visites aux archives russes, qui contiennent de précieux documents tels que des livrets des mises en scène et les rapports sténographiques de discussions, précédemment non référencées à l'Ouest. Ces chapitres centraux sont précédés d'un aperçu historique d’Hamlet en Russie et de la musique et de Shakespeare en général. Ils sont suivis par une enquête au sujet des adaptations notables d’Hamlet à la fin de l’époque de Staline et après la mort du dictateur, se concentrant sur ceux qui contiennent les contributions musicales les plus importantes. Le résultat est un aperçu plus riche et plus complexe de l'image familière d’Hamlet comme miroir de la société russe / soviétique.


  • Résumé

    Hamlet has long been an inseparable part of Russian national identity. Staging Hamlet in Russia during the Stalin era, however, presented particular problems connected with the ideological framework imposed on the arts and culture as well as with Stalin’s own negative perceived view of the tragedy. The two major productions of Hamlet in Russia during this period were those directed by Nikolai Akimov (1932) and Sergei Radlov (1938). Thorough re-examination of these productions, as undertaken in the central chapters of this dissertation, reveals much previously unknown detail about their conception, realisation, reception and afterlife. It highlights the importance of the role of music composed for them by Dmitry Shostakovich and Sergei Prokofiev, respectively, and it suggests a complex interaction of individual and institutional agendas. This work has been made possible by numerous visits to Russian archives, which contain invaluable documents such as production books and stenographic reports of discussions, previously unreferenced in Western scholarship. These central chapters are preceded by a historical overview of Hamlet in Russia and of music and Shakespeare in general. They are followed by a survey of major adaptations of Hamlet in the late-Stalin era and beyond, concentrating on those with significant musical contributions. The outcome is a richer and more complex account of the familiar image of Hamlet as a mirror of Russian/Soviet society.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.