Potere, democrazia e liberalismo nel pensiero di Bertrand de Jouvenel

par Gabriele Ciampini

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre-Henri Tavoillot et de Gianluca Bonaiuti.

Soutenue le 09-01-2017

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi di Firenze , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Rationalités contemporaines (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Emidio Diodato.

Le jury était composé de Pierre-Henri Tavoillot, Gianluca Bonaiuti, Raimondo Cubeddu, Jean-Cassien Billier.

  • Titre traduit

    Pouvoir, démocratie et libéralisme chez Bertrand de Jouvenel


  • Résumé

    Ma recherche vise à développer une interprétation originale de la pensée de Bertrand de Jouvenel, un des penseurs libéraux les plus importants du siècle passé. Je veux démontrer que Jouvenel ne doit pas être seulement considéré comme un philosophe. L’interprétation purement philosophique de sa pensée est due à la popularisation de ses deux œuvres, Du Pouvoir (1945) et De la Souveraineté (1955). Il est connu par avoir développé une vision historique et philosophique du pouvoir à partir de la théorie politique d’Alexis de Tocqueville. L’essentiel de la littérature critique sur cet auteur se concentre sur cette conception. Ma thèse se propose d’illustrer une vision plus complète de la pensée de Jouvenel. Je veux analyser ses écrits méconnus, comme The Pure Theory of Politics (1963). Jouvenel fut longtemps considéré comme un philosophe libéral. Cette vision, certes correcte, est pourtant incomplète: Jouvenel était un ami et collaborateur de Friedrich von Hayek, l’auteur libéral le plus important du XXème siècle. Toutefois, le Jouvenel des années 1940 et 1950, ne peut être considéré comme un libérale à part entière, car contrairement à Hayek, il n’était pas membre de l’École Autrichienne d’Économie. Jouvenel a élaboré un antiétatisme communautaire, très proche de la doctrine sociale de l’Église catholique. L’individualisme n’est pas la solution contre le pouvoir de l’État. Pour éviter que L’État acquière trop de pouvoir, il faut valoriser les corps intermédiaires de la société civile, comme la famille, les associations, etc.

  • Titre traduit

    Power, democracy and liberalism in Bertrand de Jouvenel


  • Résumé

    My research aims to develop an original interpretation of the thought of Bertrand de Jouvenel, one of the most important liberal thinkers of the previous century. I intend to prove that Jouvenel has not only got to be considered a philosopher. The purely philosophical interpretation of his thought is due to the popularization of his two works, Du Pouvoir (1945) and De la Souveraineté (1955). He is known for having developed a historical and philosophical vision of power influenced by the political theory of Alexis de Tocqueville. Most of the critical literature on this author focuses on this conception.My dissertation aims to illustrate a more complete view of Jouvenel's thought. I want to analyse his misconceived works, such as The Pure Theory of Politics (1963).Jouvenel was long regarded as a liberal philosopher. This vision, however correct, is incomplete: Jouvenel was a friend and collaborator of Friedrich von Hayek, the most important liberal author of the 20th century. However, the Jouvenel of the 1940s and 1950s cannot be considered a liberal in its own right, because unlike Hayek, he was not a member of the Austrian School of Economics. Jouvenel developed a communitarian anti-statism, very close to the social doctrine of the Catholic Church. Individualism is not the solution against the power of the state. In order to prevent the State from gaining too much power, it is necessary to enhance the intermediary bodies of civil society, such as the family, associations, etc..


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.