La création artistique : le timbre-poste français gravé en taille-douce de 1928 à nos jours

par Monika Nowacka

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Marianne Grivel.

Soutenue le 12-01-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (1992-.... ; Paris) , en partenariat avec Centre André Chastel (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Yves Andrieux.

Le jury était composé de Jean-François Belhoste, Guy-Michel Leproux, Pascal Rabier.


  • Résumé

    Nombreux sont les artistes plus ou moins reconnus qui travaillent pour le compte de l’administration postale depuis 1928, année d'émission du premier timbre-poste français gravé en taille-douce. Cette technique, devenue le procédé par excellence de création des timbres-poste en France, se développa et connut des temps forts avec les années 1930 et jusque dans les années 1970. Tous les timbres-poste, à quelques rares exceptions, sont alors gravés par des artistes. Peu à peu, l’apparition de nouveaux procédés de fabrication, tels que l’héliogravure, l’offset et la gravure assistée par ordinateur, s’impose à la taille-douce traditionnelle. Aussi, le poinçon, plaque en acier qui sert de support au graveur, est progressivement remplacé par des procédés électromécaniques et photochimiques permettant d’obtenir des délais d’exécution et des coûts de fabrication bien moindres et sans doute mieux adaptés à des productions industrielles. Cette étude présente une analyse de l’évolution de l’art de la gravure, de sa place et de son rôle dans le domaine de la philatélie durant une période précise, de 1928 à nos jours. Le statut de l’artiste graveur et sa reconnaissance artistique évoluent au même titre que changent le statut de l’administration postale, sa politique et ses besoins liés aux exigences économiques du marché. L’examen approfondi des créations philatéliques, commandes régies par un cahier des charges strict ainsi que des conditions de travail et de l’investissement des graveurs de timbres face à leur métier, a permis de présenter les particularités esthétiques et plastiques de leurs travaux et de leur attribuer une place dans le domaine de l’art.

  • Titre traduit

    Artistic creation : the French postage stamp engraved in intaglio from 1928 to the present day


  • Résumé

    Many artists, some more famous than others, have worked for the postal administration since 1928, the year of the first issue of an engraved French postage stamp . This technique, which became the most important method of creating postage stamps in France, developed and reached a peak in the 1930s and continued until the 1970s. During this time all postage stamps, with few exceptions, were engraved by artists. Gradually, however, the emergence of new manufacturing processes, such as heliogravure, offset printing and computer-aided engraving, replaced traditional engraving. Also, the stamping device, a steel plate that served as a support for the engraver, was gradually replaced by electromechanical and photochemical processes making it possible to obtain much lower turnaround times and manufacturing costs and was probably better suited to industrial production. This study presents an analysis of the development of the art of engraving, its place and its role in Philately during a specific period, from 1928 to the present day. The status of the engraver and his artistic recognition changed along with the status of the postal administration, its policy and its needs in response to the economic demands of the market. The in-depth review of philatelic creations, orders governed by strict specifications, working conditions and the investment of stamp engravers in their craft, has made it possible to show the aesthetic and plastic features of their work and secure them a place in the art world.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 12-01-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.