L’essor du fact-checking : de l’émergence d’un genre journalistique au questionnement sur les pratiques professionnelles

par Laurent Bigot

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et communication

Sous la direction de Rémy Rieffel.


  • Résumé

    De plus en plus de médias dans le monde disposent de rubriques ou chroniques dédiées au fact-checking. Elles visent notamment à vérifier la véracité de propos tenus par des responsables politiques. Cette pratique revisite celle née aux États-Unis dans les années 1920, qui consistait à vérifier de manière exhaustive et systématique les contenus avant parution. Ce fact-checking « moderne » incarne une stratégie des rédactions web – en dépit des crises structurelles et conjoncturelles – pour renouer avec la diffusion de contenus mieux vérifiés, ainsi que leur capacité à mettre à profit les outils numériques qui facilitent l’accès à l’information. À travers une trentaine d’entretiens semi-directifs avec des fact-checkeurs français et l’étude de 300 articles et chroniques issus de sept médias différents, ce travail de recherche analyse dans quelle mesure le fact-checking, en tant que genre journalistique, valorise une démarche crédible, mais révèle aussi, en creux, des manquements dans les pratiques professionnelles. Il examine, enfin, comment la promotion de contenus plus qualitatifs et l’éducation aux médias sont de nature à placer le fact-checking au cœur des stratégies éditoriales, destinées à regagner la confiance des publics.

  • Titre traduit

    The rise of fact-checking : from the emergence of a journalistic genre to questioning professional practices


  • Résumé

    A growing number of newsrooms around the world have established fact-checking headings or rubrics. They are dedicated to assess the veracity of claims, especially by politicians. This practice revisits an older fact-checking practice, born in the United States in the 1920’s and based on an exhaustive and systematic checking of magazines’ contents before publishing. The ‘modern’ version of fact-checking embodies both the willingness of online newsrooms to restore verified contents —despite the structural and economic crisis of the press— and their ability to capitalize on digital tools which enhance access to information. Through some thirty semi-structured interviews with French fact-checkers and the study of a sample of 300 articles and chronicles from seven media, this PhD thesis examines the extent to which fact-checking, as a journalistic genre, certainly valorizes a credible method, but also —and indirectly— reveals shortcomings in professional practices. Finally, it discusses how the promotion of more qualitative content, as well as media literacy, could place fact-checking at the heart of editorial strategies —the latter aiming at retrieving trust from the audience.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

L'essor du fact-checking : de l'émergence d'un genre journalistique au questionnement sur les pratiques professionnelles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : L'essor du fact-checking : de l'émergence d'un genre journalistique au questionnement sur les pratiques professionnelles
  • Détails : 1 vol. (522 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 423-456. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.