Histoire et sémiologie des représentations de l’unité du peuple chinois (1949-2009) et le traitement médiatique des conflits au Tibet (2008) et au Xinjiang (2009)

par Wei Wang

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Frédéric Lambert.


  • Résumé

    Cette thèse en Histoire et sémiologie porte sur les représentations de l’unité du peuple chinois (1949-2009) et le traitement médiatique des conflits au Tibet (2008) et au Xinjiang (2009). Dans le cadre d'une approche sémiotique, l'analyse des images et des textes nous permet de considérer comment les discours d'information, les discours institutionnels et ceux des industries culturelles font la promotion de l'unité du peuple chinois. Ce travail se concentre sur les écritures portées par le gouvernement chinois soucieux de proposer le récit collectif d'une société harmonieuse, de maintenir une nation solidaire au moment de deux crises sociales entre les Hans et les ethnies minoritaires. L'année 2008 aurait dû, grâce aux Jeux Olympiques, être l'année favorisant le nation-branding d'une Chine victorieuse. Or, cinq mois avant l’ouverture des JO de Pékin, les événements de Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet, mettent sous tension le gouvernement chinois et soulignent une fracture profonde entre les Hans et les Tibétains. Un an après, des émeutes surviennent dans la Région autonome ouïghoure du Xinjiang. Pour traiter les récits médiatiques, nous comparons à la fois les différents points de vue portés par des journalistes chinois et français sur ces événements, nous observons aussi comment un certain nombre d’Ouïghours ont participé à un mouvement de réhabilitation des Xinjiangrens (habitants du Xinjiang) à la suite de la publication d’un livre Je viens du Xinjiang, ouvrage qui fait partie de notre corpus. Cette thèse observe donc comment les médias d'information, les séries télévisées, les écritures de l'histoire officielle promue par le gouvernement chinois, les productions des industries culturelles (cinéma, émissions de plateau, projets d'éditions imprimées...) finissent par former la légende collective de l'unité du peuple chinois.

  • Titre traduit

    History and semiology of the representations of the unity of the chinesepeople (1949-2009) and the media treatment of the conflicts in Tibet (2008) and Xinjiang (2009)


  • Résumé

    The present thesis in History and Semiology concentrates on the representations of the unity of Chinese people (1949-2009) and the media coverage of conflicts in Tibet (2008) and Xinjiang (2009). From a semiotic approach, the analysis of images and texts give us an overview of how the information discourse, political discourse and cultural industry discourse, promote the unity of the Chinese people. This current research focuses on the writings of the Chinese government whose main concerns are to construct a collective narrative of a harmonious society and to maintain a united nation at the time of two social crises between the Han Chinese and other Chinese ethnic minorities. The year of 2008 should, thanks to the Olympic Games, be the year in favor of the nation-branding of a victorious in China. However, five months before the opening of the Beijing Olympics, the events in Lhasa -the capital of the Tibet Autonomous Region- put the Chinese government under pressure and brought to light the great divide between the Han and the Tibetans. A year later, riots occurred in the Xinjiang Uygur Autonomous Region. In order to analyze the media narrative, we compare different points of view of both Chinese and French journalists on these events. We also observe how a number of Uyghurs participated in a rehabilitation movement of Xinjiangrens (people of Xinjiang) after the publication of the book I come from Xinjiang - a work that is a part of our corpus. As a result, this thesis observes how, in 21st centry, the news, the television series, the official writings of the history promoted by the Chinese government, a diverse range of productions of cultural industries (new technology of information and communication, social network, cinema, TV program and the traditional media...) contribute to re-write a new collective legend of the unity of Chinese people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.