De l'origine à la compréhension des crises, approche éco-systémique de la notion de crise, du déclenchement à la résolution

par Lydéric Donet-Mary

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Francis Balle.

Le jury était composé de Véronique Chanut, Alain Juillet.

Les rapporteurs étaient Pascal Chaigneau, Olivier Archambeau.


  • Résumé

    De la 1ère extinction massive il y a 443 millions d’années, à la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, notre planète nous montre qu’elle est un organisme vivant en perpétuelle évolution. Alors que les catastrophes et les crises rythment l’humanité, il semble se révéler que les ruptures d’hier permettent les constructions de demain. Le concept polysémique de crise s’est imposé au travers des âges, pour nommer ce qui paraissait indéfinissable. En s’enrichissant de l’histoire ancienne et moderne, ce travail de recherche essaye d’appréhender la notion de crise dans son système. L’approche écosystémique contribue alors à bien discerner ce qui la caractérise. Ce travail effectué nous autorise alors à étudier ce qui constitue la nature de la crise. L’ambition étant de décrypter les ruptures pour éviter le chaos. Comme nous l’apprenait Antoine Lavoisier « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Pour y arriver, les retours d’expériences et la théorisation des bonnes pratiques nous démontrent qu’il est nécessaire de bien discerner la nature de l’équilibre propre à notre système pour réussir à identifier les éléments du socle qui nous constitue. Il se révèle alors vital de déterminer ce qui constitue notre homéostasie, ce qui caractérise un écosystème qui résiste aux changements (perturbations) et arrive néanmoins à conserver un état d’équilibre. Cette analyse nous permet alors d’étudier et d’envisager les process nécessaires à mettre en place pour augmenter notre résilience.

  • Titre traduit

    Of the origin in the understanding of the crises, systematic eco-approach of the notion of crisis, the release in the resolution


  • Résumé

    From the 1st massive extinction 443 million years ago to Fukushima’s nuclear catastrophe in 2011, our planet never stopped demonstrating it is a living organism continually evolving. As disasters and crisis are pacing humanity, it seems that the past disruptions are leading to the future achievements. The polysemous nature of crisis has emerged through ages, to define the indefinable. Enriched with modern and ancient history, this study tries to circumscribe the notion of crisis. An ecosystem approach helps identifying its features. The work done allows us to study the origins of crisis. The ambition is to decipher disruptions in order to avoid chaos. As Antoine Lavoisier would put it « noting is lost, nothing is created, everything is transformed », but to succeed, best practices and operating experience show us that we must understand the real nature of our system, and clearly identify the basics. It is essential to identify what constitute our homeostasis, what are the features of an ecosystem that stands firm and maintain its balance, this analysis allows us to study and consider the necessary processes that must be implemented in order to increase our resilience.

Autre version

De l'origine à la compréhension des crises, approche éco-systémique de la notion de crise, du déclenchement à la résolution


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : De l'origine à la compréhension des crises, approche éco-systémique de la notion de crise, du déclenchement à la résolution
  • Détails : 1 vol. (459 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-416
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.