De la conception à l'utilisation des pierres à aiguiser, polissoirs et autres outils de l'abrasion dans le monde égéen à l'âge du Bronze

par Nathalie Thomas

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Hara Procopiou.

Soutenue le 14-12-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Archéologie (Paris) , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (laboratoire) et de Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gilles Touchais.

Le jury était composé de Hara Procopiou, Élisée Coulibaly, Caroline Hamon.

Les rapporteurs étaient Patricia Anderson-Gerfaud, Sophie Archambault de Beaune.


  • Résumé

    Notre étude porte sur les pierres à aiguiser, pierres à affûter, polissoirs et autres outils de l’abrasion découverts dans des sites égéens de l’Âge du Bronze. Durant cette période, les ressources lithiques naturelles égéennes prélevées étaient transformées et employées lors des actions d’abrasion, d’aiguisage, d’affûtage, de polissage. Une connaissance empirique du comportement des roches durant l’utilisation a guidé la sélection des supports afin d’optimiser l’efficacité de l’outillage lors des différentes opérations. Une analyse des provenances nous éclaire sur les modes d’acquisition et de circulation des matériaux ; et une étude complémentaire des propriétés mécaniques des roches nous renseigne sur les paramètres qui ont guidé le choix des matériaux. Les outils diffèrent de par leur matière première mais aussi de par leur morphologie, granulométrie et leurs traces d’usage. Cette recherche propose la mise en place d’une nouvelle analyse des traces, permettant de distinguer les stigmates d’usage et les usures. La méthodologie s’appuie sur des analyses menées en laboratoire (analyses pétrographiques, tribologiques), combinées à des observations sur des outils à différentes échelles. Une fois la fonction des outils identifiée, nous avons considéré les contextes de production et d’utilisation. Enfin, des études ethnographiques et la consultation d’outils archéologiques menées tout au long de nos recherches, nous ont permis de reconstituer les activités, les actions et les gestes liés à la fabrication et à l’utilisation des outils.

  • Titre traduit

    From design to use of sharpening, polishing stone implements and other abrasion stone tools in the Aegean Bronze Age


  • Résumé

    This research aims at investigating the supplying strategies of raw materials selected for the implementation of lithic tools in the Aegean sea during the Bronze Age. Furthermore, it addresses the possible exchange networks responsible for the wider distribution of abrasive rocks. Particularly, all steps of the operational process (chaîne opératoire) were investigated from the extraction of raw materials to the use of the stone tools. These research objectives were addressed through an interdiscipinary approach, which combines the petrographic, morphological, and use-wear analysis of lithic tool implements based on both macroscopic and microscopic observations. The purpose of the use wear analysis was the identification of the different functions among these tools within their historical and archaeological context. Additionally, this study developed a precise terminology of manual movements and gestures associated with the use of these tools by combining ethnographical and experimental data with archaeological evidence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.