Le Brésil avant et après Brasilia : bilan de 50 ans d'un changement de capitale

par Sonia Coelho Sutton

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Georges Prévélakis.

Soutenue le 05-04-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris) , en partenariat avec Géographie-cités (Paris) (équipe de recherche) et de Géographie-cités (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Paul Claval.

Le jury était composé de Paul Claval, Michel Bruneau.

Les rapporteurs étaient Ioannis Petropoulous.


  • Résumé

    En 1956, le président fraîchement élu, Juscelino Kubitschek, prend la décision de déplacer au centre du pays la capitale fédérale. Construite en une période record, un peu plus de 3 ans, Brasília naît comme une icône de l'architecture moderniste au cœur du stérile "cerrado" brésilien. Cette capitale représente le symbole du mouvement d'intériorisation du pays, de sa modernisation et de son intégration. Symbole de son dynamisme et aussi du désir de la construction d'un nouveau Brésil et d'une identité nationale nouvelle. La capitale se veut alors le reflet des idées politiques et intellectuelles du pays visant sa restructuration et lui donnant un large développement et une justice sociale longtemps attendue. Cette thèse présente les évolutions du pays entre les années 1960 et 2010. Nous avons choisi une analyse basée sur trois axes : géographique-politique, économique et social. L'accent est mis sur une évaluation générale de la situation du pays dans son ensemble au cours des 50 dernières années, de ses changements et de ses permanences. Dans un deuxième temps, nous avons examiné l'impact de Brasília dans ce scénario, comme non seulement une conception urbaine symbolique, mais aussi comme une réalité vivante et humaine au long de ces cinquante années.

  • Titre traduit

    Brazil before and after Brazilia : an evaluation of 50 years of a capital relocation


  • Résumé

    In 1956, the freshly elected president, Juscelino Kubitschek, took the decision to move the nation's capital from Rio de Janeiro to the center of the country. Constructed in record a little over 3 years, Brasilia was born as an icon of modernist architecture in the heart of the sterile Brazilian "cerrado". This capital represented a symbol of the movement to modernize, to integrate and to re-center the country. The symbol of the country's dynamism and also its desire to construct a new Brazil with a new national identity. Thus reflected in this new capital are more than the political and intellectual ideas of a country but the traces of the country struggle with itself to through restructuration achieve a measure of social justice long awaited. This thesis presents the evolutions of the country between the years 1960 and 2010. We have chosen to adopt an analysis based on three principal axes: geographic-political, economic and social. The accent is placed on a general evaluation of the situation of the country in its whole over the last 50 years, of its changes, and the things that don't. In a second time we have examined the impact of Brasilia in the overall scenario, not only as a symbolic urban conception, but also as a living and human entity over the course of its fifty year history.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.