La funzione dei macrolithic tools e lo sfruttamento delle risorse minerarie durante la preistoria recente nel mediterraneo occidentale

par Isabella Caricola

Thèse de doctorat en Archeologie. Ethnologie. Prehistoire

Sous la direction de François Giligny et de Cristina Lemorini.

Le jury était composé de François Giligny, Cristina Lemorini, Fabio Negrino, Caroline Hamon.

Les rapporteurs étaient Éric Thirault, Nicoletta Volante.

  • Titre traduit

    La fonction des outils macrolitiques et l'exploitation des ressources minières durant la préhistoire récente en Mediterranée occidentale.


  • Résumé

    Ce travail a pour but d'enquêter sur les modalités d'exploitation des ressources minérales pendant la Préhistoire récente, dans le bassin de la Méditerranée occidentale. L'étude débute par l'observation des instruments lithiques - outils macrolithiques - produits par les groupes humains préhistoriques, qui les ont utilisés dans les phases d'extraction. Ces outils sont analysés par la méthode morphologique et techno-fonctionnelle, par observation microscopiques, à grossissement faible et élevé. Toutes les étapes de cette activité sont abordées, permettant de traiter de la complexité qui tourne autour de l'extraction des minéraux. Les étapes de la chaîne opératoire sont analysées, depuis l'identification des sources d'approvisionnement - des hydroxydes de fer et de cuivre - à la production d'outils ; la recherche de matières premières lithiques, les techniques d'extraction, jusqu'aux premiers stades de transformation des minéraux. Le problème de l'exploitation du cuivre et des oxydes et hydroxydes de fer durant la Préhistoire, est un problème actuellement très discuté parce que cette activité a eu un effet important sur l'organisation des groupes préhistoriques. Une question posée est importante : comment les collectivités ont répondu à la question croissante de matières premières minérales ? Pouvaient-elles être utilisées par un seul groupe ? Obligeaient-elles à une série d'échanges et de relations sociales complexes ? Étaient-elles exploitées à des fins économiques ou liées au prestige social ? Nous ne négligeons pas pour autant certaines hypothèses en ce qui concerne les mines de cuivre et la première métallurgie qui se développe à la fin du Néolithique.

  • Titre traduit

    The function of macrolithic tools and exploitation of mineral resources during the recent Prehistory in the Western Mediterranea


  • Résumé

    The purpose of this project is to investigate the modalities of exploitation of mineral resources during the recent Prehistory in the Western Mediterranean area. The study starts to the observation of lithic instruments - macrolithic tools - produced by prehistoric human groups, and used in the extraction and processing phases. Studied through the morphological and techno-functional method, with low and high power microscope approach. I investigated all the stages of this activity and the complexity around mineral extraction. The steps of the "chaîne opératoire", from the identification of the sources of supply - of iron ore and copper - to the production of tools ; the search for lithic raw materials, extraction techniques, up to the early stages of mineral processing. The problem of the exploitation of copper and iron ore in prehistory is a theme currently discussed, because this activity has had a major effect on the organization of the production of prehistoric groups. I ask how communities have responded to the growing request of mineral raw materials, which could be used by a single group, or produce a series of complex social relationships for economic or social prestige purposes. I don’t neglect certain hypotheses regard to the copper mines and the first metallurgy that develops into the late Neolithic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.