Financial and banking development : the case of Vietnam

par Vinh Hao Than Nguyen

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Roland Lantner.

Soutenue le 18-01-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Richard Le Goff.

Le jury était composé de Roland Lantner, Didier Lebert.

Les rapporteurs étaient Joël Broustail, Xavier Richet.

  • Titre traduit

    Le développement bancaire et financier : le cas du Vietnam


  • Résumé

    Le développement bancaire et financier au Vietnam fait face à de nouvelles conjonctures économiques. Il serait utile d'analyser ce développement dans de nouvelles conditions d'intégration imposées par les normes internationales. La thèse vise à soutenir deux idées : (1) le développement de la relation entre les banques commerciales et les entreprises non publiques, particulièrement les PME, qui résulte des changements de la structure économique du Vietnam - un pays en transition vers l'économie de marché et (2) la micro-finance qui est une innovation permettant une plus grande performance des institutions bancaires et financières vis-à-vis des imperfections du marché ainsi que la réduction de la pauvreté et la pratique de l'usure, dans les zones rurales en particulier.Les grilles théoriques se réfèrent principalement à la théorie néo-institutionnaliste de D.North, à celle du développement financier de King et Lévine, aussi bien qu'à la théorie des complémentarités institutionnelles de Hall & Soskice, et à celle des conventions de Boyer &Orléan. Parmi les principaux résultats que nous avons obtenus, le premier réside dans le résultat positif de la relation entre banques commerciales et les entreprises non-publiques, les PME en particulier. Les banques commerciales contribuent à dynamiser le secteur privé en allouant des crédits et sélectionnant des projets d'investissement et, par conséquent,deviennent un acteur économique important capable de réduire le chômage, promouvoir les affaires et dans une certaine mesure, orienter le développement industriel. A leur tour, les entreprises non-publiques deviennent des clients cibles des banques commerciales et contribuent à créer une nouvelle forme de demande de crédit, de projets d'investissement, du marché du travail, de changements de stratégies d'entreprise et d'évolution des cadres juridiques allant dans le sens facilitant les activités du secteur privé.Le second résultat confirme la corrélation entre le développement économique et le développement bancaire et financier. Le résultat est soutenu par une recherche empirique basée sur une analyse factorielle à partir des données de CEPII 2012. Nous avons réussi à dessiner une carte globale des systèmes bancaires et financiers et localiser la position du Vietnam. Nous observons que le Vietnam se situe dans la zone des pays en émergence, mais à la périphérie, loin des pays développés. Ceci implique qu'il serait utile de se déplacer vers la zone des pays à développement bancaire et financier avancé. Le troisième se trouve dans le résultat positif du rôle de la micro-finance. Cette pratique s'avère efficace dans la réduction de la pauvreté et l'empêchement de l'usure, en particulier dans les régions rurales. Cependant, l'accès au crédit n'est pas facile pour les populations défavorisées à cause de la communication, des spécificités culturelles, du niveau d'éducation,de l'expansion des réseaux ... La micro-finance constitue une innovation permettant de résoudre les problèmes d'asymétrie d'information et d'aléa moral, grâce au contrôle croisé des informations et à la responsabilité réciproque. Cette pratique apporte des preuves du mécanisme d'auto-renforcement prévu par la théorie des conventions, dans le cas de la micro-finance pour les pauvres. En conclusion, le Vietnam, en transition vers une économie de marché, se caractérise par un double changement institutionnel. D'une part, le changement de relation entre les banques commerciales et les entreprises non-publiques, en particulier les PME. Le pays s'oriente vers un secteur privé dont le rôle devient de plus en plus important pour s'adapter à la nouvelle structure économique. D'autre part, l'invasion de la micro-finance devient une alternative efficace pour répondre aux imperfections du marché du système bancaire et financier formel.


  • Résumé

    The financial and banking development in Vietnam has recently known new challenging economic circumstances. It is useful to analyze this matter to deal with new conditions imposed by the integration process in international norms. This dissertation is devoted to defend two ideas: (1) the development of the relationship between commercial banks and NSOEs, especially SMEs, is a result of change of economic structure of Vietnam, a country intransition, on its way towards a fully market-based economy and (2) micro-finance is a form of innovation making financial-banking institutions more performing in response to market failures as well as in impeding usury and poverty alleviation, especially in rural areas.With different theoretical frameworks mainly based on new-institutionalist vision of D. North, financial development of King and Levine, institutional complementaries of Hall & Soskice, convention theory of Boyer & Orléan, we have had some key findings as following. The first key finding resides in the positive result of the relationship between commercial banks and NSOEs, especially SMEs, in the way that commercial banks contribute to dynamize the private sector by allocating loans and investment selection. Therefore, commercial banks become an important economic agent being able to reduce unemployment, promote businesses and orientate somehow industry development. In its turns, NSOEs, while become target customers of banks, contribute to shape credit demand, project investment, labor market, business strategy changes and legal evolution in the way of facilitating the privatesector.The second finding confirms that the correlation between economic development and financial-banking development does exist. It was proved by empirical study based on a factor analysis from CEPII 2012 databse. We was successful to draw a map and localize precisely the position of Vietnam in the financial-banking world map. And, we saw that Vietnam was located in areas of emerging countries, but merely in peripheral zone far away from developed countries. This suggests an implication that it would be useful to move closer to highly developed countries in the financial and banking sector.The third key finding resides in the positive result that microfinance is proved efficient in poverty alleviation and impeding usury, especially in rural areas; but the accessibility to credit is not easy for poor people due to communication, cultural characteristics, education level, extension of network ... Microfinance is a form of innovation in the way that information asymmetry and moral hazard are well resolved thanks to cross-screening and joint-liability. Micro-finance in Vietnam shows evidence of the process of self-reinforcing mechanism of the convention theory, for the case of micro-finance for the poor. We conclude that on its way to a fully market-based economy, Vietnam in transition is characterized by a double institutional move: on the one hand, the change in relationship between commercial banks and NSOEs, especially SMEs, is moving towards a more important role of the private sector in response to new economic structure; on the other hand, micro-finance invasion becomes an efficient alternative to remedy to market failures of theformal financial and banking system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.