De la puissance de la modération involontaire aux réputations harmonieuses : monographie des actions des intermédiaires locaux de la politique sociale d'EDF, des acteurs faibles en statut mais riches de leurs capitaux symboliques

par Jean-Marc Lairaudat

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Marc Loriol et de Norbert Alter.

Soutenue le 27-10-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (France) (laboratoire) .

Le président du jury était Yvon Pesqueux.

Le jury était composé de Marc Loriol, Norbert Alter, Carine Staropoli, Ferenc Fodor.

Les rapporteurs étaient Muriel Jougleux.


  • Résumé

    EDF, comme tant d’autres monopoles publics en France, a vu son statut évoluer ces dernières années. Dans le même temps que de nouvelles problématiques sociales apparaissent pour les entreprises, l’électricien se trouve de plus en plus face à des factures impayées. Les valeurs de l’entreprise, historiquement portées sur le social, sont réinterrogées en ces temps de crise où les individus semblent faire face à de plus en plus de risques au quotidien. Dans ce contexte, il apparait intéressant de réfléchir à la notion de réputation et comment elle se construit localement à l’aune des interactions sociales entre l’entreprise et sa clientèle. Entre le «dire» et le «faire», l’identité et l’éthique, les valeurs et les actes d’EDF sont sans cesse jugés. La réputation d’EDF, en tant qu’entreprise toujours solidaire aux yeux des clients, est au centre d’enjeux. Le positionnement et la nature des «Intermédiaires», acteurs à la croisée des chemins ont un rôle majeur pour reconfigurer la réputation d’EDF en tant qu’entreprise qui reste sociale sur les territoires. De par leur ancrage dans le réel, ils régulent et harmonisent par leurs actions la relation qu’entretiennent les clients avec leur distributeur d’énergie. Ce rôle des Intermédiaires reste prégnant malgré l’évolution de la notion de territoire. En effet, ils trouvent aujourd’hui de nouvelles arènes numériques, comme les réseaux sociaux qui ouvrent davantage le marché des réputations, pour mettre à profit leur capital symbolique tout aussi déterminant pour la réputation d’EDF qu’unique. Par l’analyse et la confrontation de cinq cas, nous poserons la question suivante : dans leur contexte respectif, dans quelle mesure les actions des Intermédiaires locaux conduisent-elles la politique de solidarité d’une entreprise à être portée par une réputation sociale harmonieuse et positive aux yeux des clients, et inversement, dans quelle mesure le travail des Intermédiaires locaux est-il influencé par la réputation de la politique de solidarité d’une entreprise ? Dans une approche actionnaliste, notre interprétation sociologique se positionnera autour de l’hypothèse centrale que la réputation se diffuse entre les sphères locales et la sphère plus globale en une étroite corrélation avec les actions et les attitudes des Intermédiaires.

  • Titre traduit

    From the power of involuntary moderation to the harmonious reputations : monograph of the actions of local “Intermediaries” in charge of Électricité de France social policy, regarding actors with a low status but having actions rich in their symbolic capital


  • Résumé

    EDF, like many other public monopolies in France, has seen its status change in recentyears. At the same time companies are meeting new social problems, the EDF electrician is increasingly facing unpaid bills. The values of the company EDF, historically focused on social aspects, are questioned at this time of crisis while people may face more and more risks in their daily lives. In this context, we think it is worthwhile studying the notion of reputation and analyzing how it is built locally in terms of social interaction between the company and its customers. Between "saying" and "doing", identity and ethics, EDF values and actions are constantly being judged. The reputation of EDF as, a solidarity-based company, is at stake.The positioning and the nature of the “Intermediaries” have a major role to play in reconfiguration EDF reputation, still as a “social” company in the local territories. Because Intermediaries are anchored with the reality, their actions make the relationship between the customers and the energy distributor more balanced and harmonious. The role of Intermediaries remains significant despite the evolution of the concept of territory. Indeed, they now have access to new digital arenas – such as social networks that enlarge the reputations market – where they can benefit from their symbolic capital which is as crucial as unique for EDF reputation.This study analyse and compare five case studies to address two interrelated research questions: Within their respective contexts, to what extent do the actions of local Intermediaries have an impact on the perception of the customers and therefore on the harmonious and positive social reputation of EDF? And conversely, to what extend are theactions of the local Intermediaries influenced by the reputation of solidarity policy of the company? In an actionalist approach, our sociological interpretation will be positioned around the central assumption that reputation spreads between local areas and the broader sphere in aclose correlation with the actions and attitudes of Intermediaries.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 27-10-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?